Forum international sur l'acteur Jonathan Rhys Meyers et le cinéma britannique!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 25 Avr - 21:42

[IMG]http://www

Photo par Alex MAJOLI pour l'agence Magnum Photo


Le festival ouvrira ses portes du 16 au 27 mai 2007, et sera , cette année plus encore, d'un cru exceptionnel pour féter ses 60 ans de glamour et de rèves.
Le Président du jury sera le réalisateur britannique Stephen FREARS. Gilles JACOB , le Président du festival de Cannes , nous explique ce choix :"« Nous rendons ainsi hommage à ce grand cinéaste inspiré, tout à sa liberté d’esprit et à son plaisir de filmer. Le 60e festival se place d’ores et déjà sous une bonne étoile, celle de l’intelligence, de l’esprit et d’une certaine impertinence. »

*Le jury sera composés de :
de l'actrice hong kongaise Maggie Cheung,
de l'actrice australienne Toni Collette ,
de l'actrice et réalisatrice portugaise Maria De Medeiros,
de l'actrice et réalisatrice canadienne Sarah Polley ,
du réalisateur italien Marco Bellocchio ,
de l'écrivain turc,Prix Nobel de littérature ,Orhan Pamuk,
de l'acteur et réalisateur français Michel Piccoli ;
et du réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako .

*La maitresse de cérémonie d'ouverture et de fermeture sera l'actrice allemande Diane KRUGER. queen

Parmi les nombreuses stars invités figurent Gael GARCIA BERNAL , qui viendra présenter son 1er film en tant que réalisateur; toute l'équipe de OCEAN 13:Georges CLOONEY , Brad PITT, Al PACINO, Matt DAMON, Don CHEADLE et Andy GARCIA;ou encore Michael MOORE pour son nouveau film-documentaire SICKO, et beaucoup d'autres stars annoncés tels que :Wong Kar WAI;les frères COEN, David FINCHER , Emir KUSTURICA,Quentin TARANTINO, Gus VAN SANT . drunken ... et j'en passe pour ne citer qu'eux parmi les lauréats de la Palme d'OR. bounce cheers

Suite au prochain numéro Wink ; mais si vous ètes trop impatient,voici mes sources: tongue
CommeAuCinéma.com:
http://www.commeaucinema.com/festival=73444.html
Allociné:
http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18401424.html

*SITE OFFICIEL:
http://www.festival-cannes.fr/


Dernière édition par le Ven 11 Mai - 13:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
typhaine
Squatte la salle de bain
Squatte la salle de bain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 765
Age : 33
Localisation : Bretagne : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Jeu 26 Avr - 17:59

elle est excellent l'affiche! je l'ai vu aux info l'autre jour cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Ven 11 Mai - 14:12

[IMG]http://www
Les numéros consacrés au 60è festival de Cannes sont nombreux cette semaine, a commencer par STUDIO magazine qui édite un hors série tout en rouge avec Sharon STONE en son centre drunken , et un album de 500 photos mythiques cheers

sans oublier le Reporter Sans Frontière (rdv dans le chapitre concerné) Wink .

2 ouvrages majeures de photographes reconnus et grands habitués de la Croisette, tout d'abord STARS MIRKINE, de Stéphane MIRKINE, aux éditions Flammarion , avec Robert MITCHUM en couverture.
Et LE FESTIVAL DE CANNES d'Emmanuel SCORCELLETTI,préfacé par Jeanne MOREAU , sorti courant mai aux éditions Michel LAFON pour 39.90€.
Sans oublier l'édition spécial des CAHIERS DU CINEMA, qui sortiront courant mai, un livre exceptionnel de 500 pages avec 1000 photos pour la modique somme de 20€. L'histoire de la famille TRAVERSO (4 générations de photographes ) king dans une collection unique au monde de photos en argentique (les p'tites bobines de pellicules si vous préférez .. Razz )

Donc , rendez- vous chez vos libraires et autres marchands de journaux et ... à vos portes monnaies Razz Very Happy Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Ven 11 Mai - 14:15

[IMG]http://www
Merci Max!! I love you
J'ai hate que ça commence pour voir le joli tapis rouge couvert de stars!!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Ven 11 Mai - 20:47

[IMG]http://www
Ce soir en rentrant,j'ai acheté le Studio Hors Serie sur Cannes!!
MAGNIFIQUE!!!

Mes yeux en redemandent!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Gwen_Fiennes
Prends place au salon
Prends place au salon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 29
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Lun 14 Mai - 22:43

Et ces dix jours de Folies commencent Mercredi, ouvert par la belle et talentueuse Diane Kruger........Dire que je devais y être mais que j'ai du annuller pour cause de boulot... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.starscinefan.free.fr
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 16 Mai - 12:35

[IMG]http://www
Aaaah !!!! (gros soupir ) Sad moi aussi, mais pour cause de santé Evil or Very Mad . Bigre de poisse Evil or Very Mad M'enfin , on verra ça l'année prochaine Wink .L'occasion de ne rien louper à la télé. Justement voici :

LES GRANDS RENDEZ VOUS DE CANNES :

Dès ce soir , mercredi 16 mai 2007 sur Canal+:LE GRAND JOURNAL et la cérémonie d'ouverture à 19h jusqu'aux environ de 20h50 et l'émission quotidienne à la mème heure.
Sur France 2 TENUE DE SOIREE avec Michel DRUCKER ,le samedi 19 mai à 20h50
Sur France 3 CE SOIR OU JAMAIS , du 14 mai au 22 , à partir de 22h30.
Sur ARTE, Metropolis ,le 19 et le 27 , à 20h
Sur M6, GRAND ECRAN , les dimanches à 11h et CINESIX , tout les samedis à 20h40
et pour les petits veinars qui ont le cable, de nombreuses émissions vous attendent Cool Wink

Pour ma part, je vous invite à consulter régulièrement les sites ci-dessous , car je ne pourrais pas vous informer chaque jour des évènements cannois Sad :
Mise à part le site officiel (noté en haut), voici le lien direct de CommeAuCinéma, avec vidéos, dossiers de presse et "tutti quanti":
http://www.cannes2007.com/

Un véritable trésor audiovisuel , associant le festival à l'INA (Institut Nationale de l'Audiovisuel); avec plus de 1500 documents radio, télé; vidéos, des raretés aux inédits; une mine d'or en bi-lingue à visiter sans plus attendre pour les fans du festival!
http://www.ina-festivaldecannes.com/

Et surtout ,n'oubliez pas de vous procurer le HS de Studio, une belle surprise vous attend study pirat Cool Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 16 Mai - 21:23

[IMG]http://www
Aujourd'hui,au festival de Cannes,étaient présent les comédiens suivant:
-Claudine Auger
-Maurice Barthélémy
-Juliette Binoche
-Anna Maria Cecilia Bonnevie
-Patrick Braoudé
-Kelly Brook
-Sergio Castellitto
-Minnie Driver
-Faye Dunaway
-Sara Forestier
-Louis Garrel
-Hippolyte Girardot
-Judith Godrèche
-Liz Hurley
-Vlad Ivanov
-Norah Jones
-Diane Kruger
-Bernadette Lafont
-Ring Lam
-Konstantin Lavronenko
-Jude Law
-Gong Li
-Aissa Maïga
-Olivier Marchal
-Julian Moore
-Jocelyn Quivrin
-Tsui Hark
-Laura Vasiliu
-Lind Yen
-Noemie Lvovsky
-Hong Lei Sun
-Simon Yam
-Billy Zane
-Preity Zinta
-Andy MacDowell
-Kerry Washington
-Aishwarya Rai

*SOURCE
:
http://www.festival-cannes.fr/fr/articles/listPressReleases
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Jeu 17 Mai - 21:04

[IMG]http://www
En cette journée du 17Mai 2007,il y avait les acteurs suivant au festival de Cannes:
Asia Argento, Claudine Auger, Alex Beaupin, Juliette Binoche, Jane Birkin, Anna Maria Cecilia Bonnevie, Elodie Bouchez, Michel Boujenah, Patrick Braoudé, Kelly Brook, Vincent Cassel, Sergio Castellitto, Patrick Chesnais, Minnie Driver, Faye Dunaway, Sara Forestier, José Garcia, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Judith Godrèche, Liz Hurley, Vlad Ivanov, Adrien Jolivet, Norah Jones, Diane Kruger, Bernadette Lafont, Ringo Lam, Konstantin Lavronenko, Jude Law, Gong Li, Andie MacDowell, Aïssa Maïga, Sophie Marceau, Olivier Marchal, AnaMaria Marinca, Helen Mirren, Julian Moore, Carl Ng, Shu Qi, Jocelyn Quivrin, Tsui Hark, Laura Vasiliu, LinDa Yuen, Billy Zane, Zhang Zihi, Preity Zinta, Kerry Washington, Aishwarya Rai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Jeu 17 Mai - 21:28

[IMG]http://www

"My Blueberry Nights" a ouvert hier soir le festival de Cannes!

Avec la chanteuse Norah Jones dans un road movie sentimental à travers les Etats-Unis, le réalisateur de 2046 (compétition 2005) met en scène son premier film en anglais, de l’autre côté de l’Atlantique, tout en battant bannière chinoise (Hong-Kong), coproduit par la France.
Très attendu comme à chaque film, Wong Kar Wai était cette fois à l’heure pour présenter My Blueberry Nights lors de la première de presse qui ouvrait le Festival De Cannes, avant la projection officielle du soir, qui a vu la première montée des marches. L’accueil a été plutôt mitigé côté presse, même si ce dixième film du réalisateur est toujours plein de beauté.
Beauté de la photographie, aux contrastes de couleurs chaudes et froides, et aux cadrages au millimètre ; beauté des personnages qui fondent le récit ; beauté de la bande son et de la musique de Ry Cooder, parfaitement synchrones à l’émotion. Beauté de la mise en scène, donc.
Là où le bât blesse, c’est dans le parti pris sur 80% du film de tourner en ralenti syncopé. Une figure de style, sans doute signifiante de l’intensité des sentiments, mais qui par une telle insistance perd de son sens et donne quelque peu mal à la tête. Autre « feuille de style » : l’interposition entre la caméra et les personnages de multiples écrans : vitres peintes, vitres embuées de gouttelettes, objet divers… comme pour inscrire dans l’image la distance entre les personnes. Une distance qui s’effectuera par l’éloignement géographique entre un homme et une femme qui se cherchent.
La construction de My Blueberry Nights repose d’ailleurs en partie sur l’estompe de ces écrans, plus évolue l’éducation sentimentale de son héroïne (Norah Jones), pour aboutir à un rapprochement total. Grand directeur d’acteurs, Wong Kar Wai a senti en la chanteuse l’actrice idéale pour son rôle de femme seule, abandonnée, en quête de confiance et d’amour. Mais également Jude Law absolument craquant - peut-être trop idéalisé ; Rachel Weisz en femme rageuse qui va subir une prise de conscience, Natalie Portman, en joueuse invétérée rattrapée par son passé, et sans doute, surtout, David Stratairn en flic alcoolique bouleversé par le départ de sa femme, travaillent dur.
Bon point, enfin, dans l’écriture signée à quatre mains par Wong Kar Wai et le romancier Lawrence Block, dont le film s’inspire. Une approche à fleur de peau, avec une finesse psychologique traduite dans des plans serrés sur un scope splendide, et l'interprétation. L'image aux compositions savantes donne toutefois dans leur rythme, la respiration du film, une impressions stroboscopique trop soutenue.
Récit initiatique, My Blueberry Nights, aux personnages multiples - qui ont tous quelque chose à dire, à faire, à démontrer -, pour sa première œuvre réalisée aux Etats-Unis avec des acteurs du cru, Wong Kar Wai recoupe le thème majeur de la culture américaine : l’initiation. Une aventure américaine qui pourrait se confirmer avec un remake de La Dame de Shanghai (1948) d’Orson Wells, pour lequel Wong Kar Wai est également à Cannes afin d’en effectuer le montage financier.

*SOURCE:
http://festival-cannes.france2.fr/la-gazette-du-festival/30920521-fr.php

Voici la Bande annonce pour vous mettre l'eau a la bouche!!
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18730399&cfilm=111805.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Jeu 17 Mai - 21:52

[IMG]http://www
Aujourd'hui ont été présentés dans la compétition du Festival de Cannes,les films suivants:"Zodiac" et "4 mois, 3 semaines et 2 jours"

Un serial killer d'un côté et une avortée de l'autre, le Festival, après l'amour diffusé par Wong Kar Wai (My Blueberrry Nights qui a ouvert la compétition mercredi), entre dans le lard...
Le Zodiac, qui sévit à San Francisco à la fin des années 60 et dans les années 70 est un des plus célèbres cas du genre. David Fincher, déjà coupable d'un Se7en mémorable sur un autre bonhomme, grâve, mais fictif, part avec la promesse d'un beau thriller, d'autant que l'angle traité promet. Le film résulte apparemment d'une enquête sérieuse et approfondie, ayant bénéficié de la participation du principal protagoniste du décryptage de l'affaire.
Grosse prod américaine, avec un casting discret (hormis Robert Downey Jr.), le film devrait toutefois fournir une belle montée des marches, grâce notamment à Fincher et Chloé Sévigny, sans oublié Jr.
En face, 4 mois, 3 semaines et 2 jours du Roumain Cristian Mungieu, semble un David face à un Goliath. Qui tient sacrément la route. Reflet d'un nouveau cinéma venu de l'Est qui aborde son passé récent avec un courage aux dimensions de l'outrage subi. Sur un sujet particulièrement difficile (l'avortement dans une société qui l'interdit), Cristian Mungieu réalise un film universel tout en parlant d'une société type. Très réussi, le film se place d'ores et déjà dans les films à Palme.
Ce jeudi voit également l'ouverture des sections parallèles : Un Certain Regard, La Quinzaine des réalisateurs et La semaine de la critique, toutes très prometteuses.

ZODIAC


De David Fincher (Etats-Unis), avec Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Anthony Edwards - 2h35
Exigent dans le choix de ses sujets et leur traitement, David Fincher s’est révélé un des cinéastes américains les plus intéressants depuis les années 90, en affirmant son indépendance tout en travaillant avec les majors. Il faut dire qu’il a de beaux succès derrière lui, artistiques comme publics : Sev7n et Fight Club. Avec Zodiac il revient sur un cas de serial killer jamais élucidé.
L’action, située de 1969 à 1991 s’attarde surtout dans les années 70, époque où sévissait le Zodiac, dont le nombre de victimes est incertains et qui ne fut jamais retrouvé. Ayant déjà abordé le sujet du serial killer dans Sev7n avec brio mais sur un registre de pure fiction, il aborde aujourd’hui un cas réel, ce qui change tout. Le style du film est totalement différent, plus proche des Hommes du président (1975)d’Alan J. Pakula que d’un Silence des agneaux.
Ce qui intérresse Fincher, ce ne sont pas les actes ou la psychologie du meurtrier, mais l’enquête et ses enquêteurs. De ce fait, après trois meurtres violents mais montrés avec sobriété, néanmoins très dérangeant, Fincher colle aux basques des policiers et des journalistes mis sur le pied de guerre par les provocations du criminel.
Film situé dans les années 70, Zodiac prend le chemin du film de Pakula, qui semble sa principal référence, voire un hommage, ou Les Trois jours du condor (1976) de Sydney Pollack, sur des sujets très différents, mais aux traitements aussi méticuleux, comme au scalpel : l’anatomie d’une enquête.
De deux enquêtes en l’occurrence. Celle de la police de San Francisco et des comtés alentours, où des meurtres ont été recensés, pour passer à celle de Robert Graysmith, dessinateur de presse qui s’est totalement investi dans l’élucidation du mystère, avec deux livres à la clé.
Le pari tenu de Fincher est de retenir l’attention du spectateur grâce à ce mystère, d’une part, mais surtout dans l’évolution des personnages par rapport à l’affaire, sans jamais en privilégier un, sauf dans la dernière partie, où Graysmith (Jake Gyllenhaal) prend la main. Avant lui l’inspecteur David Toschi (Mark Ruffalo) et Paul Avery (formidable Robert Downey Jr., prétendant au meilleur second rôle masculin) prennent le dessus. Tant et si bien que Fincher réussit à faire du Zodiac le véritable personnage principal de son affaire, autour duquel les trois sont comme des satellites, alors qu’il n’est qu’une ombre.
Appuyé par une image sobre et toujours élégante sans esbroufe, Zodiac bénéficie dune reconstitution des années 70 remarquable, palpable, avec des musiques de l’époque ad hoc et des cordes de David Shire, discrètes mais très efficaces ; tendues. Fincher s’avère très subtil. La longueur de son film et ses langueurs participent d’une enquête interminable et inaboutie à laquelle une personne extérieure donnera une conclusion plausible, mais non confirmée par manque de preuves, qui a abouti à un faisceau de présomptions cohérent. Un peu comme l’affaire du Dalhia Noir, avec l’enquête et les ouvrages de Steve Hodel.
Zodiac va décevoir les amateurs d’action et d’angoisse qui participent du public de David Fincher. Ce dernier montre ainsi son indépendance déjà marquée par rapport à son image, en renouvelant un compromis improbable sinon paradoxal entre auteurisme et film commercial. Beau jeu.
*BANDE ANNONCE:
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18730025.html

4 MOIS,3 SEMAINES ET 2 JOURS


De Cristian Mungiu (Roumanie), avec : Anamaria Marinca, Laura Vassillu, Vlad Ivanov, Alex Potocaan - 1h53
Première sélection à Cannes pour Cristian Mungiu, 4 mois, 3 semaines et 2 jours, a laissé la première de presse bouche-bée. Malaise, avec des applaudissements soutenus, mais point trop n’en faut. Le portrait d’une société kafkaïenne, issue d’une réalité récente : la Roumanie de Ceausescu.
Un drame issu de l’interdiction de l’avortement, comme elle a pu être vécue en France avant 1975, mais, ici, sous un autre régime, en 1987, à l’Est. De particulier, il en devient universel, avec toutefois cette tonalité peut-être encore plus grise, issue des anciennes républiques soviétiques. Mungiu en stigmatise bien des aspects : lourde bureaucratie, fonctionnaires plénipotentiaires, souffrances du citoyen, entraînant le passage dans la clandestinité et le danger d’être repéré…
Sur ce drame social et politique, Cristian Mungiu va sur la voie des frères Darden, mais l’enracinement de son sujet dans une société qu’il a connue et visiblement analysé, lui influe une vision sinon plus poussée, ou plus aboutie, du moins renouvelée. Comme cette continuité colorée entre les intérieurs et extérieurs - d’un sempiternel gris vert - qui correspond au sentiment qui émane du film et qui y participe bien entendu.
Si sa vision est aussi réaliste, elle en devient métaphorique par l’ascèse de ses cadrages, son unité colorée (ou de non couleur plus exactement), et des dialogues d’une écriture ciselée qui font réellement basculer le film dans un art consommé de la mise en scène tant la correspondance est grande entre le script et sa mise en images.
Caméra portée, il fait durer de longs plans fixes au cours desquels les échanges entre les personnages fusent de paroles toujours pertinentes, faisant aller de l’un vers l’autre dans l’assentiment ou non. Le sacrifice auquel les deux jeunes filles se prêtent pour la réussite de leur entreprise atteint par sa suggestion pudique un moment de cinéma unique. D’autant qu’il est joué avec une intensité tout en retenue par Anamaria Marinca et Laura Vasikiu, sans oublier l’avorteur, Vlad Ivanov, de façon remarquable, tous dans des registres très différents et qui absorbent l’attention et génère la tension..
4 mois, 3 semaines et 2 jours a réellement produit son effet, rappelant un Dostoïevski projeté dans un contexte contemporain, qui confirme la montée de réalisateurs venus de l’Est, avec des sujets audacieux, traités sans non-moins d’audaces. Bouleversant
*SOURCE:
http://festival-cannes.france2.fr/la-gazette-du-festival/30964608-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Ven 18 Mai - 21:44

[IMG]http://www
Acteurs présents à Cannes aujourd'hui 18 Mai 2007!
Yonathan Alster, Asia Argento, Claudine Auger, Edouard Baer, Alex Beaupain, Ramzy Bedia, Juliette Binoche, Jane Birkin, Anna Maria Cecilia Bonnevie, Elodie Bouchez, Michel Boujenah, Patrick Braoudé, Anne Caillon, Vincent Cassel, Sergio Castellitto, Alain Chabat, Chen Chang, Patrick Chesnais, François Cluzet, Faye Dunaway, Pascal Elbé, Sara Forestier, José Garcia, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Vlad Ivanov, Adrien Jolivet, Norah Jones, Eric Judor, Diane Kruger, Bernadette Lafont, Ringo Lam, Michèle Laroque, Konstantin Lavronenko, Jude Law, Salomé Lelouch, Gong Li, Andie MacDowell, Michael Madsen, Aïssa Maïga, Sophie Marceau, Olivier Marchal, AnaMaria Marinca, Helen Mirren, Julian Moore, Michael Moshonov, Carl Loong Ng, Gilles Paquet-Brenner, Melvil Poupaud, Johana Preiss, Shu Qi, Jocelyn Quivrin, Tsui Hark, Ludivine Sagnier, Alexander Siddig, Laura Vasiliu, LinDa Yuen, Javier Bardem, Zhang Zihi, Louise Blachère, Kerry Washington, Josh Brolin, Song Fang, Lucas Huang, Simon Iteanu, Tommy Lee Jones, Kristjan Kasearu, Ana Katz, Louis Koo, Ayanat Ksenbai, Mart Laisk, Dan Liu, Noémie Lvovsky, Kelly MacDonald, Ji-A Park, Hong Lei Sun, César Troncoso, Simon Yam, Cyrielle Claire, Jean Dujardin, Alexandra Lamy, Alice Taglioni, Vahina Giocante, Elisa Tovati.

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Ven 18 Mai - 22:10

[IMG]http://www
Les films présentés aujourd'hui dans la compétition du Festival de Cannes sont:

LES CHANSONS D'AMOUR


Ayant présenté deux de ses précédents films à Cannes – 17 Fois Cécile Cassard (2002) dans la section Un Certain Regard et Dans Paris (2006) à la Quinzaine des Réalisateurs – le réalisateur français Christophe Honoré fait son retour sur la Croisette, mais cette fois-ci en Compétition, avec cette comédie musicale interprétée par Louis Garrel – déjà présent au casting de Ma Mère et Dans Paris – Ludivine Sagnier, Chiara Mastroianni, Clotilde Hesme et Grégoire Leprince-Ringuet. Premier film français en lice pour la Palme d’Or, Les Chansons d’Amour se concentre sur les errances d’un triangle amoureux composé d’Ismaël, Julie et Alice. Avec en fond musical, treize chansons originales interprétées par les comédiens eux-mêmes et écrites par Alex Beaupain.

Partant d’un matériau chanté préexistant pour écrire ce film, Christophe Honoré déclare : « la question de l’histoire ne s’est pas posée en fait, seulement l’idée de comment l’affronter sans être pétrifié, comment la raconter, la faire fonctionner dans une structure musicale qui rejaillisse sur l’ensemble du film. Les lieux, comme l’appartement des parents, reviennent comme des refrains, avec une tonalité changée selon ce qui s’est passé dans le couplet précédent. Et comme dans les chansons où certains instruments reviennent ou disparaissent pendant que d’autres s’ajoutent, les personnages secondaires viennent relancer la fiction et d’autres finissent par en être évacués. »

*SOURCE
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/article/55469

*BANDE ANNONCE
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18729425&cfilm=125076.html

LE BANISSEMENT


Quatre ans après avoir remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise avec Le Retour, le réalisateur russe Andreï Zviaguintsev débarque pour la première fois à Cannes en venant y présenter en Compétition son deuxième long-métrage, Le Bannissement. Ce drame, librement adapté de la nouvelle de William Saroyan, Matière à Rire, nous raconte comment l’annonce d’une naissance suffit à faire imploser une famille. Le cinéaste retrouve pour l’occasion Konstantin Lavronenko, qui incarnait le père dans Le Retour.

Interrogé sur le succès critique de son premier film, couvert de prix à travers le monde, et la pression qui s’exerce aujourd’hui sur lui avec Le Bannissement, le réalisateur affiche sérénité et détachement : « Le syndrome du deuxième film est un mythe et il faut s’en débarrasser. La seule chose qui puisse te rendre justice est ce que tu fais, c’est-à-dire le film. C’est très exactement pour cette raison que le film est un but – et non un moyen de prouver quelque chose. »

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/fr/articles/listPressReleases
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Dim 20 Mai - 21:08

[IMG]http://www
Les acteurs présents à Cannes hier,samedi 19 Mai,étaient:
Anouk Aimée, Yonathan Alster, Asia Argento, Yvan Attal, Claudine Auger, Edouard Baer, Josiane Balasko, Alex Beaupain, Ramzy Bedia, Manuela Binesci, Juliette Binoche, Dominique Blanc, Anna Maria Cecilia Bonnevie, Elodie Bouchez, Michel Boujenah, Josh Brolin, Patrick Bruel, Gerard Butler, Anne Caillon, Guillaume Canet, Claudia Cardinale, Vincent Cassel, Alain Chabat, Ronald Chammah, Chen Chang, Geraldine Chaplin, Patrick Chesnais, François Cluzet, Antoine de Caunes, Emilie Dequenne, Leonardo DiCaprio, Faye Dunaway, Pascal Elbé, Sara Forestier, Jacques Gamblin, José Garcia, Louis Garrel, Limor Goldstein, Isabelle Huppert, Vlad Ivanov, Adrien Jolivet, Norah Jones, Eric Judor, Doutzen Kroes, Diane Kruger, Bernadette Lafont, Ringo Lam, Michèle Laroque, Konstantin Lavronenko, Jude Law, Salomé Lelouch, Gong Li, Lucas Ling, Andie MacDowell, Malcolm McDowell, Michael Madsen, Aïssa Maïga, Sophie Marceau, Olivier Marchal, Anamaria Marinca, Helen Mirren, Julianne Moore, Michael Moshonov, Carl Loong Ng, Ermanno Olmi, Gilles Paquet-Brenner, Melvil Poupaud, Shu Qi, Jocelyn Quivrin, Natacha Régnier, Mickey Rourke, Ludivine Sagnier, Emmanuelle Seigner, Alexander Siddig, Tsui Hark, Jean-Claude Van Damme, Laura Vasiliu, Célia Watterson, Michaël Youn, LinDa Yuen, Zia, Zhang Zihi, Fabienne Babe, Nadia Farès, Jason Statham, Vahina Giocante, Alexandra Lamy, Elisa Tovati, Jean Dujardin.

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/9
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Dim 20 Mai - 21:41

[IMG]http://www
Hier,les films présentés pour le Festival de Cannes étaient:

NO COUNTRY FOR OLD MEN


Présenté en Compétition, No Country for Old Men, le nouveau film des frères Coen, marque leur neuvième sélection au Festival de Cannes. Ils ont obtenu à trois reprises le Prix de la Mise en scène avec Barton Fink (1991), Fargo (1996) et The Barber (2001) ainsi que la Palme dOr avec Barton Fink. Adaptation homonyme d’un roman de Cormac McCarthy, No Country for Old Men situe son action à la frontière qui sépare le Texas du Mexique. Lorsque Llewelyn Moss tombe, en plein désert, sur un deal de drogue qui a mal tourné et récupère deux millions de dollars, il n'a pas la moindre idée des conséquences de son geste. Deux hommes vont alors se lancer à sa poursuite : le premier, un tueur machiavélique, pour l’éliminer ; le second, un policier au bon coeur, pour le protéger…

« De tous les films que nous avons faits, explique Joel Coen, celui-là se rapproche sans doute le plus d’un film d’action. C’est une course-poursuite. Les personnages déploient une énergie phénoménale et très physique pour atteindre leur objectifs ! Le projet était passionnant sous l’angle du film de genre, mais il nous intéressait aussi parce qu’il déjoue toutes les conventions justement liées à ce type de film.(…) Il y a pas mal d’humour dans le livre, même si on ne peut pas franchement le qualifier de roman humoristique. C’est un humour très noir - et c’est la caractéristique qui nous définit. Le livre est également violent, presque sanglant. C’est certainement d’ailleurs le film le plus violent que nous ayons jamais fait. Sous cet angle, il reflète le livre, nous l’espérons, de façon très fidèle. »

SOOM


La quatrième journée de cette 60ème édition est marquée par le retour sur la Croisette de Kim Ki-duk, venu présenter en Compétition Soom. Ayant concouru en 2005 dans la section Un Certain Regard avec L’Arc, le cinéaste sud-coréen nous dépeint cette fois-ci une histoire dans laquelle un condamné à mort reçoit la visite d’une femme qui se sent délaissée par son mari et se prend d’affection pour cet homme.

Avec ce drame où il est question du manque d’amour, de jalousie et de détresse sentimentale, Kim Ki-duk « évoque indirectement sa difficile relation avec la société coréenne ». « Je me suis concentré sur les individus. Ce qui m'intéressait était de montrer l'incommunicabilité entre les êtres humains. »

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Dim 20 Mai - 21:46

[IMG]http://www
Acteurs présents à Cannes aujourd'hui dimanche 20 Mai 2007:
Anouk Aimée, Yonathan Alster, Fanny Ardant, Yvan Attal, Edouard Baer, Alex Beaupain, Ramzy Bedia, Manuela Binesci, Juliette Binoche, Jane Birkin, Dominique Blanc, Anna Maria Cecilia Bonnevie, Elodie Bouchez, Michel Boujenah, Jean-Claude Brialy, Josh Brolin, Patrick Bruel, Anne Caillon, Guillaume Canet, Claudia Cardinale, Vincent Cassel, Alain Chabat, Ronald Chammah, Chen Chang, Geraldine Chaplin, François Cluzet, Florence Darel, Catherine Deneuve, Alain Delon, Gérard Depardieu, Emilie Dequenne, Leonardo DiCaprio, Jean Dujardin, Faye Dunaway, Pascal Elbé, Sara Forestier, Gael García Bernal, Louis Garrel, Vahina Giocante, Limor Goldstein, Isabelle Huppert, Adrien Jolivet, Eric Judor, Doutzen Kroes, Diane Kruger, Marc Labrèche, Bernadette Lafont, Michèle Laroque, Konstantin Lavronenko, Samuel Le Bihan, Salomé Lelouch, Gong Li, Fabrice Luchini, Diego Luna, Andie MacDowell, Michael Madsen, Aïssa Maïga, Kad Merad, Helen Mirren, Taylor Momsen, Julianne Moore, Michael Moshonov, Gabe Nevins, Carl Loong Ng, Ermanno Olmi, Gilles Paquet-Brenner, Jocelyn Quivrin, Natacha Régnier, Mickey Rourke, Ludivine Sagnier, Emmanuelle Seigner, Vittorio Taviani, Paolo Taviani, Elisa Tovati, Jean-Claude Van Damme, Célia Watterson, Lambert Wilson, Michelle Yeoh, Zhang Zihi, Javier Bardem, Lou Doillon, Song Fang, Diane Fleri, Elio Germano, Paul Hoffman, Lucas Huang, Simon Iteanu, Tommy Lee Jones, Ana Katz, Ayanat Ksenbai, Mart Laisk, Dan Liu, Daniele Luchetti, Noémie Lvovsky, Kelly MacDonald, Alessandra Martines, Correa Miriam, Ji-A Park, Martinez Perez Petra, Ekateryna Rak, Kurt Russell, Riccardo Scamarcio, Almarcha Perez Sonia, Michael Thomas, Philippe Torreton, César Troncoso, Sharon Stone.

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Dim 20 Mai - 21:48

[IMG]http://www
Pour fêter l'anniversaire du Festival de Cannes,un film spécial a été fait pour cette occasion!
Venant du site officiel du festival http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/3

Pour cette 60e édition du Festival de Cannes, on ne pouvait rêver plus beau cadeau d’anniversaire que ce film collectif intitulé Chacun son Cinéma. Projeté au Théâtre Lumière à 19h, après la Cérémonie du 60e anniversaire, cette œuvre inédite initiée par le Festival a été réalisée par 35 cinéastes de renommée internationale parmi lesquels : Theo Angelopoulos (Trois Minutes), Olivier Assayas (Recrudescence), Bille August (The Last Dating Show), Jane Campion (The Lady Bug), Chen Kaige (Zhanxiou Village), Michael Cimino (No Translation Needed), Joel et Ethan Coen (World Cinema), David Cronenberg (At the Suicide of the Last Jew in the World in the Last Cinema in the World), Jean-Pierre et Luc Dardenne (Dans l’Obscurité), Manoel De Oliveira (Rencontre Unique), Raymond Depardon (Cinéma d’Eté), Atom Egoyan (Artaud Double Bill), Amos Gitai (Le Dibbouk de Haifa), Hou Hsiao Hsien (The Electric Princess House), Alejandro González Iñárritu (Anna), Aki Kaurismäki (La Fonderie), Abbas Kiarostami (Where is my Romeo ?), Takeshi Kitano (One Fine Day), Andrei Konchalovsky (Dans le Noir), Claude Lelouch (Cinéma de Boulevard), Ken Loach (Happy Ending), Nanni Moretti (Diaro di uno Spettatore), Roman Polanski (Cinéma Erotique), Raoul Ruiz (Le Don), Walter Salles (A 8 944 km de Cannes), Elia Suleiman (Irtebak), Tsai Ming-Liang (It’s a Dream), Gus Van Sant (First Kiss), Lars Von Trier (Occupations), Wim Wenders (War in Peace), Wong Kar Wai (I Travelled 9.000 km to Give it to You) et Zhang Yimou (En Regardant le Film).

Chacun a tourné en toute liberté un film de trois minutes sur la salle de cinéma, véritable lieu de communion des cinéphiles du monde entier. « La variété des cultures, des origines et des talents nous a inspiré le titre de ce long métrage. 33 œuvres individuelles pour une célébration collective. Cette écriture inédite n’est pas un enchaînement mécanique de salles de cinéma, mais crée une série de rencontres improbables dans les salles dont la diversité surprendra. Aucun réalisateur n’a eu connaissance des autres fragments, ni même des synopsis de ses confrères. Ils ont accepté de les découvrir en même temps que les festivaliers lors de la soirée dédiée à l’anniversaire du Festival », déclare le Président du Festival Gilles Jacob, à l’initiative de ce projet. En ouverture de cette soirée dédiée à tous ces réalisateurs, l’artiste canadien Robert Carsen, qui a notamment mis en scène Candide de Bernstein au Théâtre du Châtelet, a conçu une introduction au film collectif Chacun son Cinéma.

Samedi soir, une grande partie de ces cinéastes était réunie le temps d'un dîner offert par Gilles Jacob dans un grand hôtel cannois. M. Jacob a remis à cette occasion à chacun de ces réalisateurs une médaille commémorant le 60e anniversaire du Festival de Cannes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 22:26

[IMG]http://www
Dimanche 20 Mai le film en compétitions pour la palme d'or était:

TEHILIM


Raphaël Nadjari, qui avait vu l’un de ses précédents films, The Shade, sélectionné à Un Certain Regard en 1999, présente aujourd’hui son nouveau long-métrage, Tehilim, en Compétition. A travers ce drame, qui témoigne - tout comme Avanim - de son attachement pour la terre d’Israël, le réalisateur français dresse le portrait d’une famille juive désemparée après la disparition du père, incarné par Shmuel Vilojni. Chaque membre tente de faire face comme il le peut à cette absence, aux difficultés du quotidien. Alors que les adultes se réfugient dans le silence ou la tradition, les deux enfants - interprétés par Michael Moshonov et Yonathan Alster - essaient, à leur manière, de retrouver leur père...
Expliquant le choix de cette histoire, Raphaël Nadjari déclare : « Je cherchais une histoire simple et intime pour parler des sujets les plus complexes (…) J’ai cherché au travers du réel et du quotidien d’une famille à raconter l’insurmontable, la disparition de ceux qu’on aime. Comme si quelque chose de Dieu lui-même nous avait abandonné, dévoilé notre vulnérabilité, provoqué le début d’un questionnement. Pour le retrouver (…) Je ne fais pas une étude sociologique, je cherche à comprendre spontanément la dimension composite et dialectique du judaïsme, au-delà de ses appartenances communautaires. »

*BANDE ANNONCE:
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18728632&cfilm=111920.html


*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/13


Dernière édition par le Mer 23 Mai - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 22:32

[IMG]http://www
Lundi 21 Mai 2007,la montée des marches a été trés riches avec la présence de Angelina Jolie et Brad Pitt venus pour le film présenté hors compétition "A Mighty Heart",ainsi que Paul Hofmann, Ed Lachman, Veronika Franz, Wolfgang Thaler, Ulrich Seidl, Ekateryna Rak et Michael Thomas,venus présenté le film "Import Export",qui lui était en compétition!


*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/13


Dernière édition par le Mer 23 Mai - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 22:49

[IMG]http://www
Les films en compétition ce lundi 21 Mai 2007 pour le festival de Cannes étaient:

IMPORT EXPORT


Import Export, présenté en Compétition, marque le retour d’Ulrich Seidl à Cannes, cinq ans après qu’il ait dévoilé son sulfureux Dog Days à la Semaine Internationale de la Critique. Son nouveau long-métrage évoque deux trajectoires opposées : celle d’une jeune infirmière ukrainienne se rendant en Autriche pour trouver un emploi et celle d’un jeune Autrichien s’installant en Ukraine afin, lui aussi, de gagner sa vie. Tourné dans des conditions extrêmes, par des températures avoisinant les moins trente degrés, Import Export est porté par Ekateryba Rak et Paul Hofmann, deux acteurs amateurs dont c’est la première expérience devant une caméra.
Décrit comme « un film sur la sexualité et la mort, le pouvoir et l’impuissance, les gagnants et les perdants, ceux qui vivent et ceux qui meurent,… », Import Export s’inscrit dans la logique de travail de son auteur. Ulrich Seidl déclare : « Mon propos n’est pas uniquement de divertir le spectateur, mais aussi de le toucher, voire de le déranger. Mes films ne critiquent pas des personnes, mais la société dans laquelle ils vivent. Et j’ai une conception claire de la dignité. Un film atteint son objectif lorsqu’il dépasse le divertissement et pousse le spectateur à découvrir quelque chose en rapport avec sa propre vie. Mon intention est de renvoyer au spectateur une image de lui-même. »

PARANOID PARK



Lauréat de la Palme d’Or et du Prix de la mise en scène avec Elephant en 2003, le réalisateur Gus Van Sant nous revient cette année avec Paranoid Park, un long-métrage dans lequel les protagonistes sont de nouveau des adolescents. Dans cette adaptation du roman homonyme de Blake Nelson, il est question d’Alex, un jeune skateur de 16 ans, qui a tué accidentellement un agent de sécurité tout près du skatepark le plus malfamé de Portland, le Paranoid Park. Prenant la décision de ne rien dire, il s’expose à un gros problème de conscience...
Tourné à la fois en super 8 et en 35mm dans le Portland natal de Gus Van Sant, Paranoid Park offre la particularité d’être interprété par de jeunes acteurs amateurs recrutés via Myspace. S’exprimant sur ce sujet, le réalisateur, qui a également connu par le passé les honneurs du Festival de Cannes avec la sélection Hors Compétition de To Die For en 1995 et celle de Last Days en Compétition en 2005, déclare : « Je pense que c’est ce que devraient faire toutes les agences de casting pour trouver des lycéens, surtout maintenant que Myspace est à ce point répandu. Nous avons fait comme les autres, en essayant simplement de trouver les moyens de convaincre des amateurs de jouer dans le film. »

*BANDE ANNONCE:
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18730797&cfilm=118917.html

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/13
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 22:55

[IMG]http://www
Mardi 22 Mai 2007,les acteurs présents au festival de Cannes étaient:
Anouk Aimée, Mathieu Amalric, Fanny Ardant, Asia Argento, Ariane Ascaride, Blanca Balti, Misha Barton, Zoe Bell, Richard Berry, Manuela Binesci, Jane Birkin, Elodie Bouchez, Josh Brolin, Amira Casar, Cécile Cassel, Alain Chabat, Geraldine Chaplin, Patrick Chesnais, Marie-Josée Croze, Rosario Dawson, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Faye Dunaway, Song Fang, Zoé Félix, Sara Forestier, Julie Gayet, Marie Guillard, Limor Goldstein, Marina Hands, Irène Jacob, Angelina Jolie, Adrien Jolivet, Gérard Jugnot, Miroslav Krobot, Doutzen Kroes, Tuncel Kurtiz, Marc Labrèche, Bernadette Lafont, Samuel Le Bihan, Salomé Lelouch, Lucas Ling, Fabrice Luchini, Gian Luigi Rondi, Diego Luna, Taylor Momsen, Gabe Nevins, Ermanno Olmi, María Pankratz, Alysson Paradis, Brad Pitt, Jocelyn Quivrin, Natacha Régnier, Sandrine Rigaud, Stefania Rocca, Mickey Rourke, Claudia Schiffer, Hanna Schygulla, Emmanuelle Seigner, Tilda Swinton, Quentin Tarantino, Vittorio Taviani, Paolo Taviani, Tracie Thoms, Miriam Toews, Giuseppe Tornatore, Philippe Torreton, Cornelio Wall Fehr, Michelle Yeoh, Vincent Perez et Gaynor Ward.

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/9
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 23:17

[IMG]http://www
Mardi 22 Mai 2007,les films présentés à Cannes pour la compétition officielles étaient:

BOULEVARD DE LA MORT-UN FILM GRIND HOUSE



Avec la présentation en Compétition de Boulevard de la Mort – un film Grindhouse, le Festival de Cannes retrouve un fidèle parmi les fidèles en la personne de Quentin Tarantino. Après avoir été révélé avec Reservoir Dogs en 1992, remporté la Palme d’Or pour Pulp Fiction deux ans plus tard puis présenté son Kill Bill – volume 2 en 2004, l’année-même où il officiait comme Président du Jury, le réalisateur américain dévoile aujourd’hui son nouveau long métrage. Boulevard de la Mort – un film Grindhouse se veut un hommage aux séries B des années 70 et au système d’exploitation Grindhouse, ces salles de cinéma qui projetaient des doubles programmes déjantés entrecoupés de fausses bandes-annonces.
Le film de Quentin Tarantino, un road-movie meurtrier emmené par Kurt Russell et Rosario Dawson, est complété par un film de zombies, intitulé Planète Terreur – un film Grindhouse, réalisé par son ami Robert Rodriguez. Aux Etats-Unis, les deux opus sont sortis en salles sous la forme d’un seul et unique programme entrecoupé de fausses bandes-annonces, dans la plus pure tradition des films Grindhouse. Rosario Dawson évoque avec un certain enthousiasme Boulevard de la Mort – un film Grindhouse : « Dans ce film, vous allez voir les courses poursuites les plus impressionnantes de votre vie, les nanas les plus délurées que vous ayez jamais vues, et le personnage de tueur psychopathe le plus effrayant auquel vous ayez jamais été confronté. Et en prime, vous allez vous marrer ! Quentin n’avait jamais fait un film pareil. »

*BANDE ANNONCE:
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18728479&cfilm=108247.html

LUMIERE SILENCIEUSE



La carrière du cinéaste mexicain Carlos Reygadas est indissociablement liée à l’histoire du Festival de Cannes. En 2002, son premier film, Japón, avait été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, et trois ans plus tard, Batalla en el Cielo, son deuxième long-métrage, était sélectionné en Compétition à Cannes. Cette année, Carlos Reygadas concourt à nouveau pour la Palme d’Or avec son troisième opus intitulé Lumière Silencieuse. Le réalisateur y propose une plongée dans le monde des Mennonites, une communauté religieuse bien implantée au nord du Mexique et qui trouve ses racines dans une dissidence protestante « anabaptiste » apparue au XVIe siècle. Prônant le baptême comme un choix d’adulte et adeptes d’un pacifisme radical, les Mennonites, montrés dans le film, acceptent les voitures et la médecine scientifique, mais refusent encore les moyens de communication moderne comme le téléphone ou Internet. Lumière Silencieuse s’intéresse plus particulièrement à Johan, membre de cette communauté. Marié et père de famille, il va tomber amoureux d’une autre femme…
Cornelio Wall Fehr, qui interprète le personnage masculin principal, évoque la leçon qu’il a tirée de ce film : « Pendant le tournage, je ne comprenais pas l’histoire mais maintenant, je comprends mieux ce que sont l’amour et la trahison. C’est pourquoi je crois que grâce à ce film, les gens peuvent apprendre à aimer véritablement. Le film parle du monde tel qu’il est : un monde de trahisons où il est difficile de se laisser illuminer par l’amour. »

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/9
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 23:21

[IMG]http://www
Aujourd'hui,mercredi 23 Mai 2007,les acteurs présents à Cannes étaient:
Mathieu Amalric, Fanny Ardant, Asia Argento, Ariane Ascaride, Blanca Balti, Misha Barton, Zoe Bell, Jane Birkin, Elodie Bouchez, Amira Casar, Cécile Cassel, Patrick Chesnais, Marie-Josée Croze, Rosario Dawson, Catherine Deneuve, Julie Delpy, Faye Dunaway, Song Fang, Zoé Félix, Sara Forestier, Julie Gayet, Raisa Gichaeva, Marie Guillard, Marina Hands, Irène Jacob, Do-Yeon Jeon, Angelina Jolie, Adrien Jolivet, Gérard Jugnot, Miroslav Krobot, Doutzen Kroes, Tuncel Kurtiz, Vincent Perez, Marc Labrèche, Bernadette Lafont, Michel Leeb, Salomé Lelouch, Noémie Lenoir, Diego Luna, Chiara Mastroianni, Taylor Momsen, Gabe Nevins, Ermanno Olmi, María Pankratz, Alysson Paradis, Krzysztof Penderecki, Brad Pitt, Jocelyn Quivrin, Sandrine Rigaud, Stefania Rocca, Mickey Rourke, Claudia Schiffer, Hanna Schygulla, Emmanuelle Seigner, Kang-Ho Song, Tilda Swinton, Quentin Tarantino, Vittorio Taviani, Paolo Taviani, Tracie Thoms, Miriam Toews, Giuseppe Tornatore, Galina Vishnevskaya, Cornelio Wall Fehr, Vanessa Ferlito, Lucas Huang, Simon Iteanu, Ana Katz, Ayanat Ksenbai, Dan Liu, Noémie Lvovsky, Alessandra Martines, Carlos Portaluppi, Kurt Russell, César Troncoso, Max Von Sydow, Natacha Régnier, Hippolyte Girardot et Hélène De Fougerolles.

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Mer 23 Mai - 23:38

[IMG]http://www
Les films présentés pour la compétiton du festival de Cannes,aujourd'hui mercredi 23 Mai 2007,étaient:

PERSEPOLIS



Premier long-métrage et première sélection en Compétition au Festival de Cannes pour le duo Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud. Ces deux co-réalisateurs viennent en effet sur la Croisette présenter Persepolis, un film d’animation qui concourt également pour la Caméra d’Or. Adapté de l’œuvre originale de Marjane Satrapi, ce long-métrage voit son action débuter à Téhéran, en 1978, à la veille de la Révolution islamique. On y suit le destin de Marjane, une fille de 8 ans, qui se rêve en prophète sauvant le monde, puis, avec l’instauration de la République islamique, en révolutionnaire. Durant la guerre contre l’Irak, ses parents vont l’envoyer en Autriche pour la protéger. C’est là que Marjane va vivre sa deuxième révolution : l’adolescence, la liberté, les vertiges de l’amour mais aussi l’exil, la solitude et la différence.
Revenant sur la genèse du projet, Marjane Satrapi déclare : « Ce qui m’intéresse le plus dans la vie, c’est d’apprendre, de tenter de nouvelles expériences. En fait, après avoir fait des bandes dessinées, des livres pour enfants, des dessins pour des journaux, des fresques murales… J’avais le sentiment d’arriver à une période de transition. Mais je savais aussi que je ne voulais pas faire un film toute seule. Et s’il fallait le faire à deux, je ne pouvais le faire qu’avec Vincent. Il était partant, excité comme moi par le défi que ça représentait. Je me suis dit qu’on allait bien rigoler… Parfois, ça tient à des riens, les décisions dans la vie… Comme je connaissais Marc-Antoine Robert, on a commencé à travailler ensemble. »

*BANDE ANNONCE:
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18730594&cfilm=110204.html

L'HOMME DE LONDRES



Venu au Festival de Cannes en 2000 pour présenter en Section parallèle Les Harmonies de Werckmeister, le réalisateur hongrois Béla Tarr concourt cette année pour la Palme d’Or avec son nouveau long-métrage intitulé L'Homme de Londres. Cette adaptation du roman homonyme de Georges Simenon raconte comment, en devenant le témoin d’un meurtre, un homme solitaire, joué par l’acteur Miroslav Krobot, voit sa vie basculer. Le voilà confronté au péché, à la morale, au châtiment, écartelé à la frontière de l’innocence et de la complicité. Et cet état de scepticisme l’entraîne sur le chemin de la réflexion, sur la signification de la vie et du sens de l’existence.
Egalement interprété par Tilda Swinton, le film touche à cet indestructible désir des hommes pour la vie, la liberté, le bonheur, les illusions jamais réalisées, à ces riens qui nous apportent l’énergie, pour continuer à vivre, à s’endormir, à s’éveiller, jour après jour. L’histoire de Maloin est la nôtre, celle de tous ceux qui doutent et qui peuvent encore s’interroger sur leur pâle existence. « Si je devais répondre à la question de savoir pourquoi j’ai aimé et choisi cette histoire, déclare Béla Tarr, la réponse la plus adéquate serait, je crois, que c’est parce qu’elle traite à la fois de l’aspect universel et quotidien de la vie. Cette œuvre est à la fois cosmique et réaliste, divine et humaine ; pour moi, elle englobe la totalité de l’homme et de la nature tout comme leur banalité. »

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   Jeu 24 Mai - 20:53

[IMG]http://www
Aujourd'hui,jeudi 24 Mai 2007,les acteurs présents à Cannes étaient:
Sont présents à Cannes : Mathieu Amalric, Fanny Ardant, Asia Argento, Sabine Azéma, Bianca Balti, Zoe Bell, Amira Casar, Marion Cotillard, Audrey Dana, Rosario Dawson, Grace De Capitani, Hélène De Fougerolles, Faye Dunaway, Robert Duvall, Song Fang, Zoé Felix, Sara Forestier, Raisa Gichaeva, Marie Guillard, Catherine Jacob, Do-Yeon Jeon, Angelina Jolie, Adrien Jolivet, Gérard Jugnot, Mathieu Kassovitz, Miroslav Krobot, Doutzen Kroes, Tuncel Kurtiz, Marc Labrèche, Bernadette Lafont, Michel Leeb, Salomé Lelouch, Noémie Lenoir, Chiara Mastroianni, Rose McGowan, Eva Mendes, Roxane Mesquida, María Pankratz, Alysson Paradis, Krzysztof Penderecki, Joaquin Phoenix, Dominique Pinon, Brad Pitt, Jocelyn Quivrin, Sandrine Rigaud, Roberto Rodriguez, Stefania Rocca, Mickey Rourke, Hanna Schygulla, Emmanuelle Seigner, Kang-Ho Song, Tilda Swinton, Quentin Tarantino, Tracie Thoms, Miriam Toews, Galina Vishnevskaya, Cornelio Wall, Armand Assante, Vanessa Ferlito, Lucas Huang, Simon Iteanu, Ana Katz, Dan Liu, Noémie Lvovsky, Alessandra Martines, Thomas Millet, Carlos Portaluppi, Kurt Russell, César Troncoso, Razvan Vasilescu, Makiko Watanabe, Hippolyte Girardot, Patricia Kaas.

*SOURCE:
http://www.festival-cannes.fr/index.php/fr/articles/listPressReleases/page/3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
60è Festival du Film International à Cannes.Edition 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bollywood se dirige au Festival du film de Marrakesh
» Festival de Film Bollywood à Honolulu.
» Festival de Cannes / tapis rouge
» BIFFF (Festival du film fantastique de Bruxelles)
» Clôture du festival international du théâtre universitaire de Monastir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Jonathan Rhys-Meyers... :: Le grenier des souvenirs-
Sauter vers: