Forum international sur l'acteur Jonathan Rhys Meyers et le cinéma britannique!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Articles de presse international

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 5 Juil - 14:28

[IMG]http://www
Dans le magasine In Style Juin 2006



Dans le magasine Esquire Janvier 2006
Revenir en haut Aller en bas
Haley
Déjeune dans la cuisine
Déjeune dans la cuisine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Petit article du Heat magazine   Mar 15 Aoû - 12:34

Voilà, je suis fière de moi, pour une fois je poste un truc ayant rapport à Jon! lol!



Traduction:

C'est une petite interview pour savoir ce qu'il préfère ou non à la TV.

Série préfèrée: "Je suis travaille actuellement avec JJ Abrams qui dirige MI: 3 et qui a crée Lost. J'ai commencé à regarder juste pour voir son travail mais ma copine et moi sommes maintenant totalement dedans.

Pin-up préfèrée: Teri Hatcher est ma desperate housewive préférée. Elle est juste du sexe sur jambes. Elle est une femme plus âgée, elle pourrait m'apprendre quelques choses.

Snacks préférés: J'aime les chicken Burritos mais je n'en prépare jamais. Je me les fait livrer ou vais les chercher.

A zapper: Je ne regarde jamais les Talk shows. Je n'aime pas les amissions du style David Letterman et jay leno. Je trouve ces émissions ennuyeuses. Quand je parcours les chaînes, je continue de zapper quand je tombe dessus.


Dernière édition par le Mar 15 Aoû - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.centpourcenthayden.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 15 Aoû - 13:32

[IMG]http://www Merci Haley ; t'es un coeur; mais j'ai déplacé ton petit sujet dans "articles de presses internationales" ; comme tu le vois. Il sera toujours tant de faire du rangement quand il y en aura de trop... En tout cas, merci pour cette trouvaille. Et oui, tu peux nous faire une petite trad'...! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Haley
Déjeune dans la cuisine
Déjeune dans la cuisine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 15 Aoû - 21:33

MaxwellDEMON a écrit:
[IMG]http://www Merci Haley ; t'es un coeur; mais j'ai déplacé ton petit sujet dans "articles de presses internationales" ; comme tu le vois. Il sera toujours tant de faire du rangement quand il y en aura de trop... En tout cas, merci pour cette trouvaille. Et oui, tu peux nous faire une petite trad'...! Wink

Désolée Max, j'avais pas fait attention....Admin de 2 forums et je fais encore des erreurs.... silent Bon, je vais préparer une trad'!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.centpourcenthayden.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 15 Aoû - 21:45

[IMG]http://www T'es tout excusé ma belle... Embarassed Aufait, ça fait peut-ètre un peu beaucoup, mais je suis sur que nos hotes seraient ravi de comprendre ce qu'il se dit dans le mag ESQUIRE . Pourrais-tu nous traduire l'article , stp??? study

Carly, aurais-tu , quant à toi; l'amabilité de nous traduire celui de "In style..."
Vous seriez des biches... Embarassed I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Haley
Déjeune dans la cuisine
Déjeune dans la cuisine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 15 Aoû - 21:58

Pas de souci, je te prépare ça! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.centpourcenthayden.com
Haley
Déjeune dans la cuisine
Déjeune dans la cuisine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 16 Aoû - 0:07

J'ai mis la trad' du petit article que j'ai posté juste en dessous de celui ci et voilà la trad' de l'article de Esquire:

Rocker glam dans Velvet Goldmine en 98, rude entraîneur de foot dans Joue la comme beckham en 2002 ou bien le King lui-même dans le téléfilm "Elvis" de la CBS, JRM, acteur de 28 ans a mené son visage mélancolique et sa présence foudroyante à l'écran vers l'une des carrières les plus prometteuses de cette dernière décennie. Aujourd'hui, Match Point de Woody Allen nous informe que ce potentiel est accompli. Dans ce film, JRM joue le rôle d'un irlandais qui échange sa moyenne carrière de tennisman contre la grande vie britannique: un boulot chic dans les finances, un goût pour le Puligny-Montrachet et un mariage avec la haute classe -jusqu'à ce que sa maîtresse de plus basse classe ne vienne tout saboter.

ESQ: Vous vous êtes engagé pour tourner dans match point sans même avoir lu le script. Considérant les derniers résultats de Woody Allen, cela aurait pu être un désastre.

JRM: Quand on vous offre un rôle dans un film de Woody Allen, ce n'est pas un signe du destin (je garantie pas cette trad' "leap of faith") Je pense que le public se rendra compte après avoir vu Match Point que Woody a fait quelque chose d'extraordinaire à un âge où la plupart des réalisateurs ne s'embéteraient plus.

ESQ: Est ce qu'un réactionnaire New Yorkais fait vraiment justice à Londres?

JRM: Woody a dépeint un certain aspect de Londres. Il n'y a pas de garnde différence avec la haute classe New Yorkaise. New York est la dernière ville européenne avant la côté Ouest. Elle a tous les mêmes goûts culturels que le sentiment international et en même temps, ce même sens d'orgueil chic et d'individualisme.

ESQ: Votre personnage dans Match Point est le plus mature en date. Avez vous abandonné les rôles de jeunôts, de femmes?

JRM: L'année dernière, j'ai sauté sur le tremplin de l'âge adulte et j'ai adoré ça. Je vais travailler à grandir. Pour un acteur, les rôles qui marquent arrivent entre 28 et 45 ans.

ESQ: Comment vas tu maintenir cette longévité?

JRM: Ma plus grande addiction à l'heure d'aujourd'hui est la gym. J'y vais 2H30 par jour, 7 jours par semaine. Si tu veux être dedans pour le long (??je ne vois pas le mot sur le scan!), tu dois être prêt pour ça. Et tu ne peux pas sortir toute la nuit à courir après les filles et faire la fête.

ESQ: Vous voulez dire que l'irlandais de Cork est un abstinent?

JRM: Je ne bois plus et sous quelques circonstances que ce soit. Mes acteurs préférés -O'toole, Richard Harris, Richard Burton- Ils n'ont jamais concrétisé leur potentiel. On pourrait voir la brillance absolu en eux mais ils ont brûlés la bougie des deux côtés. Quand j'aurais 70 ans, alors, je (désolée je comprends pas ce qu'il a voulu dire exactement "I'll fucking James Joyce it") et boirais une bouteille de Midleton avec toi. Mais pas tant que je n'ai pas réalisé ce que je pense que je dois faire de ma vie.

ESQ: Alors aucun vices? Je pensais que vous étiez un grand fumeur?

JRM: Oh, mes cigarettes sont mes cigarettes. Mon plus grand plaisir est d'avoir une clope à la bouche, attendant ce petit besoin de protéines après la gym. Je le fais exprès, vous voyez. C'est la mailleure clope de la journée.

ESQ: Est ce que tu te fais plaisir dans les vétêments aussi?

JRM: Je dépense de l'argent dans les pièces extraordinaires que je trouve mais je déteste dépenser de l'argent dans les vétêments. Je ne suis pas un acteur riche.

ESQ: Quels couturiers préfères-tu?

JRM: Anna Sui est l'une de mes amies et elle a été très généreuse en me donnant des vétêments toutes ces années. Et John Galliano m'a habillé de Cannes aux Emmys. Il est spectaculaire. Tout son sens personnel du style est tout simplement magnifique.

ESQ: Quel est ton opinion sur le style hollywoodien?

JRM: La mode à L.A. est épouvantable. Tu es limité à cause du temps.
Je ne pourrais jamais vivre ici car mon sens de la mode mourrait. Mais je pense que la plus sexy et grande mode dont j'ai entendu parlé récemment sont touss ces chicanos à L.A. portant des tee shirts Smiths. Imagine ces putains de beaux mecs avec des pantalons super bas et des bandanas pendant dans le dos-et ils ont un engouement pour Morrissey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.centpourcenthayden.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 16 Aoû - 0:18

[IMG]http://www
Merci Haley pour ta traduction!! cheers
Et bien notre Jon a du répondant!!!
Revenir en haut Aller en bas
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Jeu 17 Aoû - 22:12

[IMG]http://www lol lol lol C'est mon Jonny ; je l'aime.... lol lol lol Razz Razz Razz Razz cheers
1000 mercis Haley... Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Haley
Déjeune dans la cuisine
Déjeune dans la cuisine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Lun 21 Aoû - 2:26

De rien, désolée pour les quelques trous dans la traduction! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.centpourcenthayden.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 23 Aoû - 13:46

[IMG]http://www C'est pas grave. Quand il a dit "I' +++ James Joyce " , je crois avoir compris de quoi il parlait. James JOYCE est un écrivain poète irlandais dont voici la bio:
http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Joyce

C'est un modèle pour certains irlandais libre penseurs ; mais mème avec des origines aussi proches des siennes; il a su faire la différence et assurer ses propres choix. Après tout , il a déjà bien profiter dans sa jeunesse(mème très bien et je pourrais mème vous en fournir la preuve en images ; pour ceux qui le souhaitent Twisted Evil ); et ce n'est que plus raisonnable de se conduire ainsi. J'avouerai bien volontiers que joanthan est devenu un modèle pour moi, malgré son jeune age.. Embarassed Wink Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Haley
Déjeune dans la cuisine
Déjeune dans la cuisine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 23 Aoû - 15:27

Ouais j'avais capté pour James Joyce (Ayant fait un Deug d'anglais, j'ai dû me le farcir, non pas qu'il soit mauvais mais à étudier... Shocked )
Tant mieux si toi tu as compris c'est l'essentiel! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.centpourcenthayden.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Ven 29 Sep - 0:04

[IMG]http://www
Article du magazine GALA de septembre 2006. Very Happy
Merci Elsa pour la traduction! Wink


"Match point joue, l'assortiment et la victoire pour JRM!
L'Irlandais smarte est le nouveau visage de la collection de messieurs de Versace.
Ses yeux bleus comme la glace et sa bouche sensuelle font fondre le coeur de femmes. Maintenant, il doit en convaincre des hommes de s'habiller à l'automne prochain de Versace.
Il a convaincu dans un rôle qui lui est facile, pourtant, déjà comme star du rock bisexuelle dans VELVET GOLDMINE, comme entraîneur de football dans JOUE LA COMME BECHKAM ou comme homme d'affaires tennis man dans MATCH POINT. Pour Donatella Versace, l'Irlandaise de 29 ans est la représentation parfaite de la nouvelle collection de messieurs : "Fort et masculin".Exactement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 4 Oct - 19:46

[IMG]http://www GQ UK d'octobre 2006:
Scarlett Johansson, l’hélicoptère de Tom Cruise, un Golden Globe et maintenant le prix GQ : cette star aguerrie à survivre, a eu les mains pleines en 2006.
« Les gens me voient sur le tapis rouge et sur les posters » dit le Lab Series Homme de l’année et ils pensent que ça doit être une vie séduisante. Et je suppose qu’elle l’est.
Assis dans un bar de Camden un dimanche matin, buvant un Coca et enchaînant les Marlboros, Jonathant Rhys Meyers affiche, et ce n’est pas surprenant, un air satisfait. Il n’est pas complètement un pied de nez à la bonne fortune mais pas loin. Il y a eu la période de l’enfance à l’orphelinat et un renvoi de l’école avant qu’un directeur de casting ne le repère dans un hall de piscine à l’âge de 17 ans mais ses années adultes prouvent une saisissante réussite.
La première apparition significative de l’acteur de Dublin intervient il y a une dizaine d’années, quand il avait 19 ans, en tant qu’assassin puéril dans le rôle de Michaël Collins, face à Liam Neeson. Deux ans plus tard il était une Bowie-esque fascinante idole dans la lubie des années 70 de Todd Haynes, Velvet Goldmine, et en 2002 il jouait l’entraîneur de football de Keira Knightley dans « Bend it like Beckham » Joue là comme Beckham
Puis vint une participation dans l’épopée sable et sandales d’Oliver Stone, Alexandre. Il décrit la réalisation du flop, mettant en vedette Colin Farrell, comme un show très testostéroné et viril. "J’ai bu pendant à peu près un an. Je me suis beaucoup amusé mais j’ai arrêté. Je suis meilleur acteur sans."
Maintenant sobre et prévoyant un déménagement à LA, Rhys Meyers en surprit plus d’un l’année dernière en incarnant Elvis dans un TV show américain du même nom. « Je ne suis pas très doué pour les recherches » dit-il « Je n’ai jamais rencontré aucun des Presley, j’ai juste joué le rôle ». Il l’a tellement bien interprété qu’en janvier il a gagné le Golden Globe pour la meilleure performance par un acteur dans une mini série. Un rôle principal dans Match Point, de Woody Allen, avec Scarlett Johansson suivit.
Puis, cet été, il faisait partie de l’équipe des espions volant dans Mission Impossible III avec Tom Cruise. Les films à gros budgets (Blockbusters) c’est super » dit-il « Rien ne me ferait plus plaisir qu’un bon rôle dans une épopée de Ridley Scott. Actuellement en train de tourner une gallopante et jouxtante biographie d’Henry VIII, Rhys Meyers a encore un souhait à réaliser. « J’ai toujours voulu jouer Flashman, le soldat Victorien du livre de George Mc Donald Fraser ». Maintenant que je l’ai dit dans GQ quelqu’un d’autre va probablement le faire !"....

Merci à FRANDY du forum d'HAYDEN pour la traduction Wink
(Carly , Haley , revenez-nous vite , vous nous manquez...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Lun 9 Oct - 21:28

[IMG]http://www
Quelques lignes à propos de THE TUDORS:


"Mesdames, soyez prêtes à perdre la tête:

Jonathan Rhys Meyers a déjà joué un roi avec une préférence très particulière pour le velours et les jeunes filles, dans le film de 2005 "Elvis" de la CBS. Mais pour le prochain rôle en costume royal de l’acteur irlandais dans la série du Showtime de 2007 « Les Tudors », à l’instar d’Henry VIII ;Rhys Meyers doit s’entraîner à se battre, jouer du luth et parler un minimum de six langues, tout comme Sam Neill en Cardinal Wolsey. Même drapé de joyaux convenants à sa corpulence et à son statut de monarque, « je ne ressemble en rien à Henry » avoue la star svelte de Match Point. Je dois me l’approprier. Drôle, c’est juste comme ça qu’Anne Boleyn le ressentait."


NOW
, mai 2006


"Un mec simple, Jonathan Rhys Meyers

Malheureusement, le style mignon et gentil n’existait pas quand le beau Jonathan Rhys Meyers s’est dénudé dans le film glam-rock des années 90, "Velvet Goldmine". Mais regardez le maintenant. Le séduisant acteur irlandais de 28 ans, actuellement à l’affiche avec Tom Cruise "Mission Impossible III "s’est transformé en un très beau ténébreux. Et avec ces appétissantes lèvres et ces charmantes hanches ,nous pouvons voir pourquoi il a gagné un Golden Globe pour sa performance dans la mini-série américaine dans le rôle d’Elvis. Ah oui, nous avons oublié de vous dire que nous apprécions également énormément son talent d’acteur. Honnêtement. Jonathan le mauvais garçon avoue qu’il n’était pas le plus fidèle des mecs dans sa jeunesse, mais sa petite amie étudiante, Reena Hammer, 19 ans, semble ne l’avoir eu que pour elle ces jours-ci .Non pas que nous soyons jalouses ou quoi que ce soit. Et nous n’avons pas été jalouses du tout quand Scarlett Johansson a joué à ses côtés dans "Match Point". Non, pas tellement."


Traduction par Frandy (le forum d'Hayden ...) Embarassed Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mer 11 Oct - 19:25

[IMG]http://www

WHO .mai 2006
"Le Rève Irlandais:
Agé de 28 ans et assortiment parfait.
Sa carrière a décollée en 2002 avec "Joue- la comme Beckham" et a marquée un point avec Match Point réalisé par Woody Allen, aux côtés de Scarlett Johansson dans le rôle de sa maitresse. "On ne sait jamais comment va se passer un baiser" déclare Scarlett, agée de 21 ans. "Mais cela s'est plutôt bien passé. Jonathan est très bien foutu, donc je ne peux pas me plaindre.
Moment de sobriété:
"Je ne bois pas d'alchool" déclare le Dublinois. "J'ai arrété net. J'entends faire beaucoup de choses intéressantes dans ma vie, et on ne peut pas les réaliser en restant assis sur un tabouret de bar".
Ficelles d'un Irlandais:
"Le charisme ?, je ne peux pas m'en servir comme un robinet" déclare Jonathan, qui depuis est sorti avec Toni Colette et partage actuellement sa vie avec sa fiancée Reena Hammer. "Même, si je ne me sens pas dans mon assiètte, je peux toujours faire du charme. Mais ça ne marche pas toujours."

Merci à UY707 (forum de Scarlett)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 7 Nov - 18:44

[IMG]http://www
NEW.janvier 2006


"J'ai triché avec la plupart de mes petites amies":
Jonathan Rhys Meyers s'entretient avec NEW ! à propos de l'amour, le désir et être une reine de l'art dramatique. Cool

Idole d'Hollywood, Jonathan Rhys Meyers a accédé à la célébrité en donnant la réplique à Keira Knightley dans "Joue la comme Beckham" il y a 4 ans. Agé de 28 ans, l'acteur Irlandais est au générique de Match Point de Woody Allen, dans lequel il interprête un prof de tennis désargenté obsédé par la fiancée de son futur beau-frère campée par Scarlett Johansson. Partageant sa vie depuis plus d'un an avec Reena Hammer agée de 18 ans, Jonathan sera également à l'affiche de Mission Impossible III prévu cet été.
La star montante, qui a grandi à County Cork en Irlande, a été récemment nominé pour le Golden Globe du Méilleur Rôle Masculin catégorie Mini-Série pour son inteprêtation d'Elvis Presley jeune dans "Elvis". Il a également connu le succès avec des films tels qu'Alexandre, Vanity Fair et Velvet Goldmine, et entend représenter un plus grand nom encore.
Il lance une boutade "Finalement j'aimerais bien le scenario de Daniel Day Lewis. En venir au point de recevoir 4 ou 5 million (de Dollars US) par film et partir à la campagne Irlandaise pour faire des chaussures".
Ici, Jonathan le Magnifique explique à NEW ! comment il surmonte la séparation avec sa petite amie, sa vision de l'infidèlité et comment c'était d'avoir travaillé avec Tom Cruise.

-Comment as-tu obtenu un rôle dans un film de Woody Allen ?
JRM:Mon agent m'a appellé pour m'aviser que Woody Allen voulait que j'enregistre une audition pour un film. Faire un enregistrement débouche rarement sur un projet (concret), mais quelques jours plus tard j'ai eu un appel m'avisant que "Woody veut réellement te rencontrer". J'y suis allé, j'ai lu le script et j'ai obtenu le rôle principal".

-Ton personnage Chris est amoureux de sa femme, mais désire Nola, jouée par Scarlett Johansson ?
JRM:Bien sûr mais cela colle à 99.9 % des hommes ... lol!

-Ce film ne montre pas les hommes sous un jour très favorable, n'est-ce-pas ?
JRM:(Rires) Tu dois comprendre ça, disons que tu as une nouvelle relation, et puis tu rencontre un gars ou une fille dont tu tombes amoureux. Bien, entretemps tu te maries, tu n'est plus "amoureux", même si tu les aimes.
La romance, ces six premier mois, cette année de passion, ne dure pas."

-C'est basé sur l'expérience ?
JRM:Et comment !! je parle en averti, j'ai eu des relations pendant lesquelles j'étais follement amoureux, et puis tout s'applatit comme une crèpe ! Tu ne peux pas étre amoureux de quelqu'un passionnément pendant 20 ans. Tu peux être amoureux avec eux, mais quelque soi ton amour, les hommes et les femmes recherchent toujours autre chose. Ils n'arrêtent jamais la recherche. Les hommes sont plus exposés que les femmes, surement ? C'est *****! Je pense que les femmes trompent plus les hommes que le contraire, ces jours ci. Razz

-As-tu trompé une petite-amie ?
JRM:Oui, la seule que je n'ai pas trompé est celle du moment. Les hommes sont comme ça. Peu importe le nombre de fois que tu manges des pâtes, un soir tu voudras un steak. Regarde quelqu'un comme Brad Pitt. Combien de coeurs il a pu brisé en se mettant avec Angelina Jolie ? Soudainement on entend "Ah, Brad a trompé Jen" Il l'a quitté pour une autre femme, parce qu'il en a trouvé une qu'il aimait plus. Cela ne fait qu'apparaître. Rolling Eyes

-Depuis combien de temps tu sors avec Reena Hammer, ta copine du moment ?
JRM:Je vis avec elle depuis un an et deux mois. Est-ce encore exitant ? Oui, mais c'est dûr de l'entretenir (cette passion).

-Comment t'arranges-tu quand tu travailles ?
JRM:Coups de fil. j'ai appris comment m'en occuper avec le temps, parce que ça fait à peu près 9 ans, que je bouge.

-Est-ce que tu lui envoies des fleurs ou du chocolat ?
JRM:Elle passe me rendre visite. Je ne suis pas réellement du genre à envoyer des fleurs. je ne suis pas très romantique. Cependant, une jolie boite de chocolat fait toujours plaisir une fois par mois, quand tu ne peux pas être là où il faut pour sauter ton amie. lol lol!

-Est-ce que l'éloignement t'inquiètes pour ta relation ?
JRM:Tu dois lui faire confiance, et je lui fais confiance autant qu'elle doive en faire autant pour moi. Je sors avec une fille de 10 ans ma cadette et de surcroit, très, très belle, alors pourquoi je ne m'inquièterais pas ?

-Tu dois être toutefois capable de dormir avec qui tu veux ?
JRM:Je préfère être en contact avec une personne que j'aime beaucoup, qui est proche, sensible et consolante que de sauter un canon toutes les semaines. Il n'y a aucun attrait. clown

-Est-ce que Reena est jalouse de tes scènes d'amour ?
JRM:Et comment ! Je me souviens d'être entrain de (re)voir Match Point à Cannes et j'étais assis à côté de Scarlett alors que mon amie était au rang derrière. Quand il y a eu cette scène (dans laquelle Jonathan masse le dos de Scarlett avec de l'huile pour bébé) elle a commencé à donner des coups de pied au dossier de mon fauteuil en disant "Je te tuerais". Twisted Evil

-Qu'est ce que tu aimes chez elle ?

JRM:Des tas de choses. Elle est très, très élégante. Elle est très, très sensible. Elle est très, très belle. Elle est très dure. Aussi belles soient-elles, les femmes faibles me font pas fantasmer.

-Qu'est-ce qu'elle fait ? study
JRM:Elle va à l'université.

-Crois tu que tu pourrais sortir avec une actrice ?
JRM:Non - ce serait trop compliqué, trop concurrentiel. Je suis la seule actrice dans ma vie ! Razz

-Trouves tu que tous les acteurs sont des reines dramatiques ?
JRM:Ouais - peu importe qui tu questiones, ne les laisses pas te dire autre chose. Wink

-Prefères-tu les maigrelettes (ou les sacs d'os ) ou bien les femmes avec des courbes ( si bien proportionnée ndlr ) ?
JRM:Je ne fantasme pas beaucoup sur les sacs-d'os. Mais aussi, je dois le dire, je ne fantasme pas non plus sur les grassouillettes. J'aime les femmes qui font des exercises, qui sont athlétiques et actives.

-As tu déjà eu le coeur brisé ?
JRM:Oui, c'était une relation pendant 4 ans.

-Est tu copain avec d'autres acteurs Irlandais tels que Colin Farrell et Cilian Murphy ?
JRM:Non. Ce n'est pas un club restreint (Rires) Je connais Colin parce que j'ai travaillé avec lui, et Cillian, que j'ai rencontré en travaillant avec Colin. On ne traine pas ensemble. J'ai jamais été vraiment copain avec n'importe quel acteur. Suspect

-Pourquoi pas ?
JRM:Parce que les acteurs sont des créatures amères et torturées, y compris moi-même ! silent

-Tu tournes en ce moment Mission Impossible III. Comment ça se passe avec Tom Cruise ?
JRM:Très, très intéressant. C'est une grand acteur avec lequel travailler est fascinant.

-Est-ce que tu as pu bien le connaitre ?
JRM:Bon, il est très acharné sur le boulot et après 14 heures sur le plateau avec quelqu'un, tu n'as vraiment pas envie d'aller jouer au golf avec lui ou autre chose. Razz

-Tu aimerais te marier et avoir des enfants à un moment donné ?
JRM:Oui, je suis très famille, mais je ne suis pas prêt pour être père. J'étais sur le tournage de Mission Impossible III quand Will Smith et sa femme on déboulés avec leur fils et leur fille. Ils étaient tellement beaux et c'était bon de voir une famille. C'est la même chose avec Tom. Ce sont des pères géniaux, tous les deux. Very Happy

-Ton existence se déroule bien ... as tu peur qu'on te coupe l'herbe sous les pieds ? (les Anglo-Saxons parlent de tirage du tapis )
JRM:Je pense que tout changera. Quelques fois, les choses changent pour le meilleur, d'autres fois pour le pire. Mon existence n'est pas un jardin de roses, il y a des épines. Je ne vais pas m'apesentir la dessus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 7 Nov - 19:02

[IMG]http://www
NOW.2006


Mission Impossible III, la vedette Jonathan Rhys Meyers a peut être passé quatre mois à travailler aux côté de Tom Cruise, mais ils ne sont pas devenus bon copains (pour autant).

"Les Femmes te désirent plus, si tu a l'air de t'en moquer"

-As tu fait un essai pour ton rôle dans Mission Impossible III ?JRM:En ce qui concerne le personnage de Billy Crudup, on m'a demandé de venir rencontrer JJ Abrams, le metteur en scène, mais j'avais l'air trop jeune par rapport à Tom Cruise pour le rôle. Et puis JJ a déclaré qu'il voulait que je fasse de toutes façons quelque chose dans le film.

-A quel degrè la vanité intervient quand tu choisi un rôle ?
JRM:Je défie n'importe quel acteur de ne pas être vain quand tu dois être devant la caméra, prétendre que tu es quelqu'un d'autre tout le temps et avoir une idée sur ce que les gens veulent regarder.A L.A tous les gens passent 90 pour cent de leur temps à se demander comment ils ressemblent à d'autres gens. Tout est question de perception. Leurs succès sont mis en épingle par la perception de la part des personnes qui pensent qu'ils sont attirants d'une manière ou d'une autre. C'est très important. S'il y a un bon rôle qui exige que tu ne dois pas être aussi attirant que tu puisse l'être normalement, tu prends le bon rôle. Mais c'est bien d'obtenir une combinaison d'un grand rôle avec un côté qui ressort chez toi. Tu ne veux pas être affreux devant tes amis. tongue

-As-tu envoyé un message de félicitations à Tom Cruise pour la naissance de sa fille Suri ?
JRM:Non.

-Pourrais-tu dire que t'est copain avec Tom à présent ?
JRM:Non. Tu n'arrives jamais à bien connaître quelqu'un sur un film (tournage). Comment la personne travaille dans des conditions extrèmes ,il en reste ce que tu parviens à saisir. Etablir un rapport avec quelqu'un dans l'immédiat est une des choses les plus difficiles. Lors de Match Point, l'autre film que j'ai fait cette année, j'ai travaillé avec Woody Allen pendant huit semaines d'affilée, jour et nuit, et je n'ai pas eu de conversation de 10 minutes avec cet homme. Je ne pourrais pas dire de quoi il a l'air. Je n'ai rien en commun avec un New Yorkais de 70 ans et j'ai vraiment peu de choses en commun avec une star Hollywoodienne de 43 ans. silent

-Tu as toujours été un peu rebelle. T'as pas été viré de l'école à 15 ans ?!
JRM:Oui, je faisais l'école buissonière (ou je sèchais ... ) je ne me concentrais pas sur l'école et ils ont décidé que j'étais plus un problème qu'autre chose. Rolling Eyes

-Que faisais tu quand tu n'étais pas en classe ?
JRM:je jouais au billard. Razz

-On t'a remarqué dans une salle de billard ?
JRM:J'étais au billard et des gens qui faisaient un casting pour un film en Irelande sont entrés. Ils m'ont demandés si je pouvais faire un essai et mon copain (de jeu) m'a exhorté à le faire. J'ai vu le metteur en scène et c'est tout. C'est très simple.

-Que disent tes copains en Irlande sur les scènes d'amour que tu as eue avec Scarlett Johansson dans Match Point ?
JRM:Je retourne en Irelande et me disent (dans un accent Irlandais très épais) "Hey le b***ur, tu l'a culbutée ? Elle est bonne ? je parie que tu lui a tapé le cul, n'est ce pas ?. Je suis comme ça :"Non-non-non, je rentre à la maison" et mes copains sont du genre "Angelina Jolie, elle b***e comment ?" Je suis du genre "Elle va très bien"et Eux: "Seulement très bien ?" C'est différent. lol! lol! lol! Ces femmes sont beaucoup plus belles dans les magazines qu'elles ne le sont dans la vie. Elles sont toutes maquillées. Je ne suis pas sûr de craquer pour les vedettes de cinémas. je suis pas sûr qu'elles me font tourner la tête.

-Donc, qu'est ce qui te fait tourner la tête ?

JRM:Je me branche sur les femmes dures, élégantes que je sens physiquement. J'aime les belles filles athlétiques. Ma copine (Reena Hammer) est à moitié Indienne, à moitié Polonaise. J'ai plus clairement un penchant pour les filles au teint mat que pour les blanches. C'est pourquoi j'ai craqué pour elle. J'aime les filles montrant une certaine ethnicité. drunken

-Quelle est ta botte secrète avec les femmes ?
JRM:Ne pas vraiment leur courrir après. Si tu es dans un bar et que tu discutes avec une jolie fille, mais que cela soit égal que tu rentres chez toi avec elle ou non, elle te désireras plus. Tu dois avoir une mentalité pour être capable de lui dire" Bonne Nuit" et de partir." Cool

Interview par James Swanwick

Traduit par uy707 (forum de Scarlett !).MERCI Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Dim 3 Déc - 14:37

[IMG]http://www
INTERVIEW , février 2006


"Jonathan Rhys Meyers, le Flamboyant

Il a toujours eu l’art de cultiver son aspect et les montées de talents tempètueux en beauté pour faire tomber les cœurs. Alors comment le roi des donneurs d’avis névrosés du cinéma a-t-il fait pour tout ouvrir.

(Propos recueillis par Graham Fuller, reportage photo de Paul Jasmin)

Voici un prince altier de la Renaissance pour les bavardages de cocktail dans les salons de maisons de campagne d’Angleterre. Dans Match Point réalisé par Woody Allen, Jonathan Rhys Meyers nous donne son interprêtation la plus passionnante dans la peau de Chris Wilton, un pro du tennis raté qui saisit la chance d’entrer dans un cercle de priviligègiés en draguant la douce mais ignorante Chloé (Emily Mortimer), fille d’un homme d’affaires aisé de la classe moyenne supérieure. La course à sa perte de Chris tient dans son désir irrepressible envers Nola (Scarlett Johansson), l’actrice Américaine franchement carnassière et petite amie du frère de sa future femme. Leurs rendez-vous amoureux ont une adéquation des lèvres sans equivalent dans le cinema d’Allen, qui privilègiait le cérébral sur le sensuel. Mais à mesure que Nola la sexy devient froidement exigeante en compromettant le style de vie que Chris refuse d’abandonner, Rhys Meyers monte en épingle son dilemme existentiel.
Au cours de sa carrière, le Dublinois de 28 ans a campé quelques bons hommes notamment l’entraineur de football dans « Joues la comme Beckham »(2002). Mais Rhys meyers a plus accroché les regards en interprêtant des légendes du rock ambigues (Velvet Goldmine en 1998, Elvis en 2005), un mercenaire au regard glacial pendant la Guerre de Scessession (Ride with the devil, en 1999), un George Minafer délicieusement morveux (The Magnificent Ambersons en 2002) et un DonJuan de l’èpoque Napoléonienne (Vanity Fair en 2004). Il est en passe de devenir un des plus grands méchants à l’écran, à qui l’on doit cependant faire confiance à nos dépends. Au téléphone depuis Los Angeles, le bonhomme est vif, emphatique et agréablement pas impressioné par la mystique du jeu d’acteur ou les politiques d’Hollywood associée à la réalisation de films
".
Graham Fuller – Pensez vous que Woody Allen vous a fait interprêté Chris Wilton dans « Match Point » parce qu’il vous ai vu joué George Osborne dans « Vanity Fair » ? Ils sortent du même moule, n’est-ce pas ? Ils sont tous les deux des arrivistes essayant de coucher avec la femme de quelqu’un d’autre.
JRM – Je ne sais pas comment Woody m’a sélèctionné. Mais je pense qu’il a préalablement visionné une bonne partie de mon travail, et pour Chris, il a en quelque sorte recherché une combinaison de la gentillesse du personnage que j’ai interprêté dans « Joues la comme Beckham » et la capacité de faire les choses horribles que George Osborne commet. Chris n’est pas un mauvais garçon. C’est juste quelqu’un qui fait des mauvais choix. Une partie importante du film se concentre sur la chance. Il y en a deux genres : bonne et mauvaise. La bonne chance est à la base une opportunité qui se présente d’elle-même et Chris qui est de tendance ambitieuse sait quand il la tient. Tom l’invite à l’opéra. Il choisit. Il y va. Il rencontre Chloé. Elle veut sortir avec lui. Il choisit. Il y va. Il pousse la suggestion aussi loin qu’elle puisse aller, mais il y a des faiblesses dans son personages. Et puis, il fait la connaissance de Nola, c’est une autre chance, mais il fait un mauvais choix.

GF – Vous dites que ce n’est pas un mauvais gars, mais il y a quelque chose de Machiavelique qui couve sous sa crédibilité. On le voit quand il passe l’entretien d’embauche pour le poste d’entraineur au club de tennis ou en faisant la connaissance de la famille de Tom. C’est trop beau pour être vrai.
JRM – Si vous allez dans n’importe quelle branche où vous mettez vos talents dans la balance, le sport en particulier, vous flagornerez telles vedettes sportives, tel entraineur ou telle entreprise qui peuvent vous accorder des lauriers. Chris a donc appris d’être flagorneur dans sa vie. Je n’ai réalisé que je l’ai interprêté sur son côté douceâtre que quand j’ai visionné le film. Il est le type rêvé. Il est modeste, intelligent mais ne subjuge pas, sensible sans être doux, sportif sans être un culturiste bien bâti. Il rentre dans le juste milieux de toutes ces choses, et c’est ce qui attire Chloé à l’origine et conduit ses proches à lui faire confiance aussi rapidement.

GF – Pensez vous qu’il en est amoureux ?
JRM – Desespérement. Vous savez, quand les filles grandissent, elles veulent toutes sortir avec le mauvais garçon, le gandin bien foutu. Bon, ça dure jusqu’à ce qu’elles aient à peu près 30 ans, et puis, elles veulent quelque chose de complètement différent. Elles veulent qu’on soit aux petits soins et qu’on s’occupe d’elles. Chris ressent également ce besoin et Chloé est une épouse et mère idéale, quelqu’une qui le reconfortera. Je ne pense pas qu’il aime vraiment Nola. Elle est presque comme un canon à la beauté merveilleusement sauvage et dure, ne faisant que l’amour remarquablement dans le lit. Cela se complique plus quand Nola veut garder leur enfant. Non seulement, il ne veut pas endosser cette responsabilité, mais il met en doute ses motivations. Elle n’est pas la créature la plus maternelle dans l’univers. Je pense qu’elle désire un enfant pour plusieurs raisons. Une majeure pourrait être une revanche sur la famille Hewett. Souvenez-vous, elle a été durement traitée par Tom et la mère de Chloé et puis sèchement plaquée par Tom.

GF – Pensez-vous que Nola aime Chris ?
JRM – Je ne pense pas. Elle cherche la sécurité. Elle n’a pas réussi à trouver du travail comme actrice. Elle n’a plus de fiancé potentiellement riche. Elle est juste une blonde qui travaille dans un magasin de vêtements. Elle a l’impression qu’elle a de l’influence sur Chris, mais pendant leur liasion, elle acquière l’évidence qu’il ne fait pas un pas en avant avec un engagement clair. Etre enceinte est son opportunité pour conserver ce gars. Je peux presque l’imaginer en train de faire des trous dans le preservatif. A la base, cela laisse trois options pour Chris. Une - bien qu’il soit au courant des jalousies entre femmes, avouer à Chloé qu’il a eu une liaison bête avec Nola en la mettant enceinte. Donc, il l’oublie très vite. Deux – avoir l’enfant avec Nola, mais perdre son argent, son statut et le train de vie auquel il s’est habitué. Trois – éliminer Nola.

GF – Pensez vous que la morale vient à son aide ?
JRM – Bien sûr. Il conclut un marché presque Faustien. Il sait qu’il va abandonner son âme pour l’aisance financière.

GF – Etait-il exitant de penser à tout cela quand vous interprêtiez Chris ?
JRM – Oui et non, je vais dire, cela m’exite quand j’entend que Sir Edmund Hillary gravit l’Everest, mais ce n’est pas exitant si vous êtes Hillary. C’est impressionant, j’ai du aller à tous ces différents échelons et j’étais trop préoccupé pour être exité. J’ai dû gravir cette montagne. Je ne me suis jamais déconnecté de Chris Wilton, à aucun moment pendant le tournage.

GF – Comment cela vous a-t-il affecté ?
JRM – Je ne le sais vraiment pas. Je pense que la plupart des acteurs travaillent de cette manière. S’ils tournent un film, ils sont toujours imprégné dedans. Dans l’essentiel, on ne peut rien rapporter de l’extérieur. On doit apporter une identité par l’interieur. Je n e crois pas qu’on sort et qu’on entre dans le personage en recueillant des informations ou des observations. Je pense qu’on retire des éléments semblables dans soi-même. A un certain point, tout ce qui existe chez Chris Wilton est également le cas chez Jonny Rhys Meyers.

GF –Vous êtes vous donc servi de vos propres expériences émotionelles ?
JRM – J’ai eu des relations pendant lesquelles j’ai trompé mes petites amies. Je savais donc ce que c’était. Je savais comment mentir, ressentir cette culpabilité et ne pas la montrer, parceque je l’ai fait dans ma vie privée.

GF – En fait Chris est un meilleur acteur que Nola, n’est-ce-pas ?
JRM – Oui bien sûr. Vous constaterez que la plupart des gens dans une mauvaise passe et obligés de mentir sont récompensés par des Oscars (rires)

GF – Y a-t-il quelque chose de machiavellique en vous ?
JRM – Sûrement. Je pense que si on va passer n’importe quand dans l’industrie cinématographique en tant qu’acteur, producteur, agent, metteur en scene, on doit l’avoir, parce que c’est tellement politique. On doit être empathique.

GF – Vous usez donc de vos charmes ?
JRM – Je peux m’en server comme d’un robinnet. Des fois, c’est plus difficile quand quelqu’un me contrarie parceque j’ai tendance à ne pas être capable de dissimuler mes émotions. Je porte mon cœur sur la main, ce qui explique pourquoi je peux jouer certaines émotions devant la caméra. Mais, ouhais, même quand je ne me sens pas bien, je peux extraire quelques essences du charme. Ca ne marche pas toujours, mais ….

GF - Vous ne parlez pas de faire du cinéma comme d'une vocation. Pourquoi vous le faites ? Que recherchez vous ?
JRM - Mon Dieu, en voilà une question, n'est-ce pas ? C'est différent à n'importe quel moment. J'ai commencé à jouer à 18 ans parceque j'ai obtenu un rôle principal dans un film. Ce n'était pas du tout comme "Quand je serais grand, je serais acteur". Ce qui me conduit donc est que j'ai trouvé quelque chose dans mes cordes en étant jeune et par accident. Mais cela ne veut pas dire obligatoirement que je l'aime tout le temps. Parcequ'il n'est pas adorable. Le processus du jeux d'acteur est réèllement simple pour moi, cela ne tient pas de la chirurgie cérébrale. On endosse le personnage et on l'interprête aussi naturellement qu'on peut. C'est tout. Il n'ya pas d'objectif plus large ou plus élevé. C'est la finalité financière qui rend le jeu d'acteur difficile. Peu importe qu'un acteur soit génial ou combien de million de dollars il rapporte, il peut revenir sur son passé et voir une nuée de refus. même les gens qui sont au sommet de leurs art.
Le fait d'être quelqu'un comme Leonardo Di Caprio ne veut pas dire qu'il obtient tout ce qu'il veut. Il doit se battre pour ces rôles comme n'importe qui. A présent, il se bat sur une autre échelle, mais c'est toujours un combat. Ce qui est difficile dans cette perspective reste d'essayer de reconstituer sa confiance en soi, même si elle est constamment battue en brêche. Et bien entendu, pour toutes les 10 personnes qui vous apprécient dans un film, 10 autres ne vous aimeront pas. J'ai lu une critique sur moi dans "Velvet Goldmine" qui disait que j'avais le charisme d'un chewing-gum maché. je crois que je l'ai consignée dans mon carnet de notes.

GF - Etes vous un juge sévère sur votre travail

JRM - Oh, je suis impossible. Je me fixe sur le stupide beaucoup de fois. Je ne peux absolument pas visionner une interprêtation que j'ai réalisée quelque soit les circonstences. J'ai été nominé aux Emmys pour Elvis l'an dernier, mais je ne l'ai jamais vu. On ne peut pas garantir que ce l'on fait sera bon ou non. Tout ce qu'on peut, c'est le réaliser. Qu'est-ce-que j'en retire à la fin de la journée ?! De l'argent. Je suis amené à voyager dans des endroits différents. Je suis amené à ne pas être moi-même 10 ou 12 heures par jour. C'est un excellent échappatoire qui peut être terriblement thérapeutique. Mais ce n'est pas quelque chose avec une satisfaction immediate. Bien entendu, c'est gratifiant quand on est dans un film qui rapporte 300 millions au box-office et quand la chose suivante est une offre de 5 millions assortie d' envols de lauriers à travers l'endroit.
Mais ce n'est pas le cas le plus souvent. Souvent, quelqu'un se présente et dit "Hé, je vous ai vu dans ce film, c'était génial" Et je me vois "Ouais, merci beaucoup". Et c'est de là que vient la satisfaction.

GF - Donc, être reconnu comme un bon acteur est important pour vous ?
JRM - Oh, mon Dieu, oui ! Terriblement important. Vous savez, j'ai bavardé avec Colin Farrell pendant qu'on tournait "Alexander" (2004) et nous sommes tombés d'accord que le plus important qu'on puisse espérer dans sa vie reste qu'on soit considérés comme un bon acteur et un chic type. Tout le reste tient du bonus.

GF - Pensez vous être un chic type ?

JRM - J'ai mes périodes......"

Graham Fuller est un grand reporter cinématographique d'Interview.
Coustume de Balenciaga par Nicolas Ghesquière.
Chemise de Juicy Couture.
Chaussures Vans.
Lotions corporelles d'Aramis Lab Series for Men.
Produits capillaires d' Hamadi Beauty.
Habillage : Myriam Halkapour
Assistée par Simone Harouche.
Maquillage par Jamal Hammadi/Magnet LA.

Traduction ; uy707 (1000 mercis ALAIN!!) king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 12 Déc - 17:40

[IMG]http://www

JUICE; décembre 1998:



"A l'avant garde du Glam:

Jonathan Rhys Meyers.
Après avoir été renvoyé de l'école à 16 ans, Jonathan Rhys Meyers a été découvert par un agent de casting en poussant des boules de billard à County Cork, sa ville d'origine en Irlande.
Puis ,en 1998 en interprêtant Brian Slade, rocker glam inspiré par Bowie dans le rôle principal du film "Velvet Goldmine "et en donnant la réplique à Minnie Drivers dans "The Governess," Meyers s'est clairement introduit sous les projecteurs. Agé de 21 ans, il surgit maintenant dans "Ride with the Devil" (Chevauchée avec le diable) et "The Loss of Sexual Innocence" prévu pour sortir début 1999. Plus récemment, il vient d'achever le tournage à Rome de "Titus Andronicus" d'après Shakespeare aux côtés d'Anthony Hopkins et Jessica Lange. En dépit de tout cela, Meyers n'a jamais suivi un cours de comédie, et n'a pas l'intention de le faire à l'avenir. "Je n'aime pas jouer, je le fais surtout pour ne pas être à la rue et rester éloigné de la prison"."

Benedict Watts, traduit par uy 707.
study Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
typhaine
Squatte la salle de bain
Squatte la salle de bain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 765
Age : 33
Localisation : Bretagne : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 12 Déc - 21:18

rien à dire, à part : magnifique! merci! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Lun 18 Déc - 21:33

[IMG]http://www
PREMIERE; juin 2006


"Jonathan Rhys Meyers possède une beauté surnaturelle aussi ahurissante que le regarder marcher dans une cafétaria presque déserte de Manhattan revient à pister un oiseau tropical dans un blizzard. Sobrement vêtu d'un jean foncé et d'un cardigan trop large, et pendant sa pose en tournant "August Rush" de Kirsten Sheridan, l'acteur agé de 28 ans parvient à mettre en avant son charisme avec ses yeux bleus et ses lèvres en formes d'oreillers, qui l'ont aidés à être découvert dans une salle de billard Irlandaise à l'âge de 16 ans. Depuis, le public a été hypnoptisés par ses personnages variés à l'écran : le rocker contorsioniste aux cheveux bleus interprêtant ses propres chansons dans "Velvet Goldmine", l'ôde au glam rock de Todd Haynes en 1998, l'entraineur sexy dans le succès d'estime "Joues la comme Beckham", le méchant Georges Osborne dans "Vanity Fair". L'année dernière, il s'est métamorphosé en Elvis pour une minisérie produite par CBS (qui lui a valu un Golden Globe) ainsi qu'en un ancien pro de tennis froid et ambitieux pour "Match Point" de Woody Allen. A présent, Rhys Meyers est parti pour rejoindre les plus grands des grand garçons. Il est à l'affiche de" Mission Impossible III" prévu en Mai aux côté de Ving Rhames, Philip Seymour Hoffman, Laurence Fishburne et d'un bonhomme nommé Tom Cruise.
----------------------------------------------

"Première : Donc, tu ne peux rien dévoiler sur Mission Impossible III mais peux tu au moins nous dire ce que c'est de travailler avec Tom Cruise ?

JRM:Comment c'est dans la bulle "Tom" ? Primo, ce n'est pas qu'un acteur sur le plateau, c'est mon boss et on ne peut rever d'un meilleur patron. On sait comment on rève sur ce patron - celui qui pense à toi tous les jours et veut savoir si tu es content ? Tom représente ce bonhomme.

P : Il a une grande réputation pour son professionalisme sur le plateau.
JRM:C'est pourquoi c'est toujours la plus grande vedette dans le monde après deux décennies.Travailler avec lui est un apprentissage. Si tu es un jeune acteur au cinéma et que tu commences à avoir du succès et que tu veux vraiment savoir comment manipuler ta célèbrité, alors travailles avec Tom. Il respecte les gens, il connait absolument le nom de chacun, il est gentil avec tout le monde, et c'est du travail dur - je suis sur qu'il est claqué à la fin de la journée. Je pense que c'était Anthony Hopkins qui l'avait appelé un Tom-aton ( c'est personnel) Razz . Je jure devant Dieu qu'il a tant d'énèrgie qu'il n'y aurait pas de problèmes pour éclairer la Californie . lol .. tu as juste à te brancher sur la main droite de Tom.

P : Quels critères entrent en jeux quand tu prends un projet ?
JRM:Les metteurs en scène, toujours les metteurs en scène, parce que je peux apprendre avec eux - J'ai travaillé avec quelques uns des meilleurs metteurs en scène du monde - pas toujours sur leurs meilleurs films, mais ça importe peu. Un grand metteur en scène peut tirer un bon film à partir d'un script conforme, mais un grand script n'ira nulle part dans les mains d'un metteur en scène médiocre. Ce ne peut être que mauvais.

P : Que savais tu sur J.J Abrams, le metteur en scène de Mission Impossible III ? S'embarquer dans cet épisode avec cette distribution devait représenter un défi de taille pour lui ...
JRM:Il l'a fait naturellement - comme un canard dans l'eau. Je pense que J.J. sera le prochain Spielberg. C'est un metteur en scène de stade. Tu sais comment sont les groupes de rock à grande scène comme Aerosmith et Bon Jovi ? J.J. est comme ça. Il adore le grand spectacle.

P : Tu n'a jamais eu de formation académique. A quel degrè ça a été difficile pour toi d'apprendre sur le tas ?
JRM:C'est dur parce que j'ai fais toutes mes erreurs publiquement, et j'ai grandi sous l'objectif de la caméra. J'étais une fois sur le plateau d'un film intitulé "B.Monkey" avec Ruppert Everett et Jared Harris qui me regardaient en pensant "T'as jamais pris des cours, n'est-ce-pas ?" Les critiques peuvent être réellement cruels. J'ai eu des bons articles pour "Match Point", mais en Angleterre, j'en ai eu quatre ou cinq qui m'ont réellement taillés en pièces. Mad

P : Tu lis tous tes articles ?
JRM:Seulement les mauvais. Et on lit les mauvais et on pense "Ouais, il a raison ! C'est le seul sacré critique qui l'a compris. J'étais minable. J'étais du buis, et plus que du bois" Embarassed

P : Reviens- tu en arrière et revois- tu tes vieux films ?
JRM:Oh non, c'est trop horrible, comme dans un cauchemar. Comme revoir tes photos d'enfance. clown

P : Des metteurs en scène avec lesquels tu est motivé pour travailler avec ?
JRM:Fernando Meirelles en tête de liste. Je crois qu'il est extraordinaire. J'aimerais faire un film avec Steven Spielberg, Milos Forman, Neil Jordan, Jim Sheridan, Ridley Scott. Il y a Sunu Gomera, un jeune metteur en scène Sud-Africain - je pourrais me rancarder avec lui l'année prochaine - J'adorerais refaire quelque chose avec Ang Lee. Il y en a tellement que je pourrais rester assis toute la journée.

P : Tu as l'air de regarder beaucoup de films
JRM:Je suis plus DVD-vore qu'un rat de salle obsure. Mais c'est parce que je suis fumeur et pas question de pouvoir m'enfermer trois heures dans un AMC (UGC & consorts pour les Francophones !) (Il se penche vers le magnétophone). Mais cela ne veut pas dire qu'on ne doit pas aller au cinéma. Allez au cinéma. Regardez mes films. lol! J'aime bien regarder des films réellement nuls - je me comprends, j'aime bien voir aussi des bons films, mais j'aime visionner Pretty Woman, Dirty Dancing, Sixteen Candles..... tongue

P : Tu vis à Londres où les tabloids sont légendaires. Trouves tu ça compliqué ?
JRM:Ouais, ce sont des sales cons. lol! farao Ce sont des cons vis-à-vis de tous. Et on est sûr d'avoir des moments difficiles en étant un Irlandais en Angleterre.
Mais je prends les choses à leurs échelles. Ils n'ont même pas d'industrie cinématographique - ils ont justes des acteurs réellement talentueux qui doivent venir en Amérique pour jouer. A la fin de la journée, je ne suis pas payé en Livres Sterling, je touche des Dollars. Cool

P : Envisages-tu de faire un jour du théâtre ?
JRM:Je sais pas. Si je le devais, ce serait sur une scène intimiste à Oslo ou quelque part où personne n'irait venir me voir, parce que ce serait surement nul. tongue La mise en scène est ce que j'aimerais essayer. je suppose que je veux le faire parce que je veux regarder quelqu'un d'autre en baver (rires) Razz Je crois que je serais un metteur en scène sado-maso : mes belles actrices chialeraient dans leurs caravanes et les acteurs feraient la course pour appeler leurs impresarios. Ouh oui, je serais dans la veine de Sam Peckinpah. clown

P : Comment ça ?
JRM:Cruel. S'ils bougent, tuez les (rires) Twisted Evil

P : Un genre de film ou tu aimerais t'embarquer ?
JRM:Je n'aime pas la science-fiction - je ne veux rien faire dans la science-fiction. Star Wars ? Star Trek ? J'avalerais plutôt de la térébentine pour pisser sur un feu de savane. lol! lol! lol!

P : Donc t'as l'air assez satisfait pour le moment ?
JRM:Tout ce qu'on a à faire, c'est travailler sur soi-même et être content et reconnaissant pour les bonnes choses qu'on obtient. Et je le suis. Ces temps ci, je suis reconnaissant pour ma vie et pour les choses que j'ai. Je saisirais les occasions que j'ai et je me roulerais par terre avec (rires). Qu'est ce que je peux faire d'autre. Wink Cool

Traduit par Alain Durand alias".uy707."
Merci infiniment king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Articles de presse international   Mar 19 Déc - 14:26

[IMG]http://www
Merci Max pour l'article!!
Et merci pour la traduction!
J'appelle ça des réponses tranchantes!!
Mais ça me plait!!Au moins il dit ce qu'il pense,il joue franc jeu et aprés basta!Ca plait ou ca plait pas mais au moins ils savent où ils en sont avec lui!!!
Bien Jon,continue mon petit!!!Je te soutiens!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Lun 22 Jan - 14:36

[IMG]http://www Traduction de IN STYLE magazine ; juin 2006 ; l'article se trouve en page 1 de ce chapitre Wink .Merci à Haley , notre modo anglaise study
"
*Lorsque tu as joué dans Michael Collins en 1996, Neil Jordan le réalisateur a dit que tu lui rappelait Tom Cruise dans sa jeunesse. Alors qui travaillait avec l’acteur dans MI:3?
-JRM:La comparaison venait plus de l’impétuosité dont je faisais preuve lors de ma rencontre avec Neil jordan que de mon apparence. Tom a beaucoup de confiance en lui et d’attention, comme je l’étais à 18 ans; Travaillez avec lui est une éducation pour n’importe quel jeune acteur.

*Élevé par une mère célibataire, expulsé de l’école, traînant dans les rues - il semble que tu ais eu une enfance difficile dans le comté de Cork?
-JRM:Toutes les adolescences sont difficiles. Tout est nouveau; tu es confronté à des choses pour la première fois. Nous n’avions pas d’argent mais il y a une grande communauté dans la pauvreté. Je n’ai pas eu une bonne enfance mais je profite de ma vie d’adulte.
L’expérience a fait de moi celui que je suis aujourd’hui

*Tu nages entre deux eaux pour le boulot mais où vis tu?
-JRM:Je vis à Londres. Je suis en train d’acheter une maison à Dublin. Et j’ai un appartement dans le sud du Maroc. J’y suis allé il y 8 ans et j’ai remarqué ce joli endroit près de l’océan. C’est dans un petit village de pécheurs qui s’appelle Taghazout, à quatre heures de Marrakech. Je parle un petit peu arabe. Je peux aller au souk mais ils parlent français pour la plupart et mon français est horrible. clown

*Vas-tu là-bas en Djellaba?
-JRM:Pas de Djellaba. Je porte des pantalons et bottes de combat. Je ne suis pas natif de là-bas. Je n’ai pas été à Taghazout depuis 3 ans mais j’adore y être. J’aurais pu acheter une maison en Toscane mais gloire au Maroc- en tant qu’acteur, je peux aller là-bas et tout le monde s’en fiche.

*Dans Match Point, tu échanges ton ensemble de tennis contre un costume Savile Row. Est-ce que tu en possèdes?
-JRM:J’en ai un mais je préfère John Galliano. Tout ce que je portais à Cannes l’année dernière était du Galliano. Il a fait mes costumes pour les Golden Globes, les Emmys et pour l’avant première de Match Point. Je ne l’ai jamais renoncé mais très souvent je reçois un colis de ces plus belles créations et tout me va parfaitement. Il m’envoie des chapeaux, très détaillés. Je suis très modeste (pour ce qui est de demander) mais je suis vraiment reconnaissant.

*Quelles autres marques aimes-tu?
-JRM:Valentino fait de beaux costumes, j’aime Vivienne Westwood. Ozwald Boatweng est probablement l’un des meilleurs tailleurs du monde. J’aime son sens du style; c’est tout ce à quoi les hommes devraient ressembler. Une de mes meilleures amies, Anna Sui est une incroyable créatrice. Nous nous sommes rencontrés sur le tournage de Velvet Goldmine et nous sommes devenus potes.

*Tes scènes de sexe avec Scarlett Johansson dans Match Point était un peu charnelles pour un film de Woody Allen.
-JRM:Et bien, elles n’étaient pas très charnelles à tourner. Elles étaient très bizarre mais très belles. On a pas fait beaucoup mais c’est peut être ce qui les rend sexy. Et nous avons tous deux de grosses lèvres! Scarlett est une grande actrice, très simple et charmante.J'ai apprécié sa compagnie durant la promo du film

*Tu as récemment déclaré à un journal britannique : « Il y a de la place pour une seule actrice dans ma vie et elle est prise » Peux-tu nous en dire plus?
-JRM:Je suis sorti avec des actrices et il n’y a de la place que pour une seule femme dans une relation. Ma petite amie [l’actrice britannique Reena Hammer] est une universitaire, elle étudie la littérature latine et l’antiquité persienne, et elle est éblouissante. Nous vivons à Camden (quartier de Londres) et les gens se fichent que nous soyons là. Nous ne somme pas très Hollywood comme couple.

*Quel est le cadeau que tu préfères lui offrir?
-JRM:Elle a une fabuleuse collection de chaussures. Et j’aime lui en acheter -Christian Louboutin, Sergio Rossi, Versace. Mais il y a un vieux dicton qui dit qu’il ne faut jamais acheter des chaussures à la personne dont tu es amoureuse car elle sortira de ta vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Articles de presse international   Lun 22 Jan - 15:35

[IMG]http://www
Article & traduction de BLACKBOOK-mai 2006


Du Jonny comme on l'aime , à mourir de rire lol lol lol lol
MERCI ALAIN!!! study

"En partant d’un rocker glam asexuel et d’un jeune amant de l’époque napoléoniène vers un entraineur de tennis intrigant Irlandais, Jonathan Rhys Meyers a fait les bons choix.

« De la vraie chance dans le dernier coup d’étât » déclare Jonathan Rhys Meyers en référence à son personnage dans "Match Point" de Woody Allen, bien qu’il puisse décrire sa carrière aussi facilement. Viré de l’école à 15 ans, il est repéré par un agent de casting en trainant dans une salle de billard à Cork en Irlande. Cinq ans plus tard, il endosse la tenue en lycra bleue métallique en interprêtant Brian Slade, le rocker androgyne glam du style Bowie dans « Velvet Goldmine » de Todd Haynes. De l’entraineur de football dans « Joue-la comme Beckham » avec Keira Knightley au petit amant souillon de l’époque Napoléonienne dans "Vanity Fair", il continue d’élaborer un répertoir exhaustif de personnages aussi bien seduisants que non-conformistes. Dans "Match Point", il interprête un Don Juan comploteur qui devient un assassin de second zone. Quand il a déclaré à Allen qu’il était nerveux sur le rôle, l’auteur lui a déclaré : »Hé Jonny, tu as 80 pour cent du personnage quand tu te réveilles le matin » A maintenant 28 ans, Meyers a temporairement élu domicile dans un deux-pièce à Manhattan loué par Christian Slater et juste à quelques pâtés de maison de Central Park, où il joue dans « August Rush », une comédie musicale de Kirsten Sheridan. Arrivé pour notre entretien un peu échevelé et un croissant de barbe piquante délaissée sous le menton, il a l’air à l’opposé des réprouvés froids aux yeux bridés qu’il campe dans les films. Quand il cite Woody Allen, il le fait avec la voix de Woody Allen. Il met en valeur ses descriptions des choses avec des effets sonores et rit bruyament et de manière inappropriée « Je ne vais pas mentir sur ça » dit-il « Etre le moi que les gens semblent vouloir, demande beaucoup de travail ».

*BlackBook: Dans "Match Point", ton film le plus récent, tu joues un aristocrate Britannique ambitieux aux antipodes de tes racines ouvrières. Etais tu jaloux des gens aisés en grandissant ?
-JRM: Quand je regardais des gens riches, je pensais juste qu’ils venaient au monde génétiquement différents par rapport à moi. En prenant de l’âge, j’ai réfléchi et pensé qu’ils ne sont pas particulièrment plus intelligents ou plus beaux. Ils ont juste plus d’argent pour cacher leurs défectuosités. Razz

*BB – Pourquoi tu t’es fait viré de l’école ?
-JRM : J’étais juste un élève épouventable. L’école,d’Etât, était une académie de gladiateurs à la con. lol! 1 500 frères chrétiens, que des garçons. Je passais le plus clair de mon temps dans les salles de billiard. Et quand j’ai eu mes 15 ans, ils m’ont fait comprendre « Vas juste te faire voir/mettre/en*** (ton choix !) lol Et puis je suis tombé sur cette interprétariat. Les gens croient que je suis tombé dans les films. Mais quoi des 1 500 bouts d’essais que j’ai fait avant d’obtenir mon premier contrat ? Quoi de toutes les fois qu’un metteur en scène reconnu me balançait « Orlando Bloom le fera, parce que les minettes veulent le voir plus qu’elles veulent te regarder » Suspect

*BB – Mais tu n’es plus un acteur anonyme tirant le diable par la queue. Je me demande toujours « quand deux célébrités qui ne se sont jamais vues passent dans la rue, est-ce qu’elles se reconnaissent ! « Si tu vois Jude Law dans une cave, est-ce tu établi un contact visuel en opinant ?
-JRM : Oh non, je serais juste comme n’importe qui sur place en marmonant « Hé, Jude Law est dans les parages. T’as vu Jude Law dans le coin ? Je me précipiterais et obtiendrais son autographe. Cool

*BB – Te considères tu célèbre ?
-JRM :Je suppose que je suis connu en faisant un travail, et c’est tout ce que je veux. Je ne veux pas sortir avec une actrice et voir ma vie étalée dans le magazine People. Si je suis sur un plateau de tournage et qu’il y a des paparazzi sur place, je m’en fous. Laissons les prendre les photos. Si tu peux gratter 250 putin de dollars en photographiant mon cul, n’hésites pas mon gars. Si tu peux te faire du fric sur mon dos, je suis tout à fait pour ce merdier. lol! lol! lol! ((MERCI JONNY...!!! king ))

*BB – Tu as travaillé sur des films à la fois intimistes et hautement commerciaux. Je pense à quelques acteurs qui déclarent « Je ne ferais QUE des films à gros budgets « tandis que d’autres disent « je tournerais que dans des films d’auteurs. Je ne travaillerais jamais avec Jerry Bruckheimer »
-JRM : Mes c…**lles. lol J’aime Jerry Bruckheimer, je crois que c’est un génie. Mes goûts cinématographiques sont nuls, et dans mon CV, il y a bien un ou deux emplois parce que je voulais juste passer deux mois au Canada avec Rachel Leigh Cook. Razz

*BB – Voudrais tu jouer le gentil un jour ?
-JRM : Ce serait marrant, mais je pense pas qu’on me croirait. Beaucoup de chose doivent coller avec mon physique. Pourquoi Matthew McConaughey joue les rôles qu’il campe ? Parcequ’il est Mr l’Enc..**ble. clown lol C’est le bonhomme. C’est le sportif élégant. J’ai plutôt l’air d’un gars qui pourrait être cruel. Je pourrais être un tantinet arrogant. Je pourrais être méchant. A Londres, ma petite amie a dit « Tu as de la chance de ne pas être né riche – tu serais (sinon) un connard » Razz

*BB – Je crois qu’on pense qu’un acteur parvenu à ton niveau detient un droit de regard sur les rôles qu’il veut?
-JRM: Oh eh puis m***. Je sors le clairon à chaque fois qu’un bon script vient à la porte. Je déroule le tapis rouge et ordonne à mon bataillons de bouffons de voltiger par-dessus en jettant des pétales de rose. jocolor rendeer bom

*BB – Si tu n’avais pas été dans la salle de billard le jour qu’on t’a repéré, que ferais-tu maintenant?
-JRM : J’aurais probablement fini en jouant de la musique avec mes frères.

*BB – Est-ce un de tes frères avec lequel tu trainais dans l’appart ?
-JRM :Ouais, il joue le batteur dans "August Rush". Mes autres frères et lui ont "Skydiver", un groupe de rock. Ils ont un putain de talent, sacrément talentueux, je vais enregistrer avec eux.

*BB – Qu’est ce que tu joues ?
-JRM: De la guitare. Je joue pour de vrai dans" August Rush" cheers .

*BB – Et ça marche bien ?
-JRM : Ca pête le feu. C’est le premier film où je ressens une énorme responsabilité, parce que le metteur en scène a le même âge que moi. C’est pas la même chose qu’en regardant un ainé en enchainant « SVP répend ta science sur moi ». C’est mon premier tournage à New York et c’est tout un apprentissage. Les équipes New Yorkaises sont rapides, sévères, adroites.

*BB – Recemment, j’ai vu « Breakfast on Pluto » Cool de Neil Jordan, un autre metteur en scène avec lequel tu as travaillé. T’as vu le film ?
-JRM : Non, mais je connais Cillian Murphy, l’acteur principal de "Breakfast on Pluto", je connais le script car j’ai fait un essai à l’écran pour Neil il y a quelques années et j’ai fait le bout d’essai le plus mauvais de mon existence. Je n’étais pas dans mon élément, parce que je ne voulais vraiment pas le faire après « Velvet Goldmine ». Après avoir joué ce personnage androgyne et puis un transexuel, c’est dûr pour eux de te mettre dans la distribution de quelque chose genre « Jarhead. »

*BB – Ca été dur de faire évoluer ta carrière après avoir commencé avec le rôle pas courant de Brian Slade dans « Velvet Goldmine » ?
-JRM :Cela a compliqué un peu les choses mais je n’aurais rien changé, pour rien au monde. J' aurais voulu qu’on ait la musique de Bowie. J’ai été très horrible dans la bande son. No Je crois qu’un critique a sorti que ma voix avait tout à fait le charisme d’une boule de gomme machée. Je garde ça sur mon frigidaire pour quand je vais récupérer mon lait pour mon thé chaque matin. « Vous avez tout à fait le charisme d’une boule de gomme mâchés » Suspect C’est facile à retenir. Rolling Eyes

*BB – C’est marrant …mais Cilian Murphy et toi sont les deux premiers acteurs qui me viennent à l’esprit quand je pense aux rôles d’androgynes connus d’Hollywood, et aucun de vous deux n’est Américain.
-JRM : Ouais, mais je suis fasciné par les "States". Je suis ébloui par le Montana, le Nebraska, ah! putain d’arrière pays! En jouant dans un film d’Ang Lee ("Chevauchée avec le diable" sur la Guerre Civile), j’ai vécu dans le Missouri. Les gens croient que la guerre visait l’abolition de l’esclavage. Bon, mais c’était pas pour ça. Préserver l’Union était tout ce que voulait Lincoln. Maintenant quand tu reviens sur les causes mises en avant par les Sudistes, on constate avec la sagesse rétrospective, qu’émanciper les esclaves et puis ouvrir le feu sur Fort Sumter est ce qu’ils (ou que les Confédérés) auraient dû faire. Là d’autres pays s’en seraient mêlés. Tu sais, les Sudistes comptaient sur les Anglais, mais les Anglais n’allaient pas soutenir un pays avec l’esclavage institutionalisé. study king

*BB – J’ai pas eu d’entretien avec beaucoup d’acteurs qui développent des stratégies retrospectives pour l’armée Confédérale. Razz
-JRM: Oui je sais. Les gens vont lire ça et croire « qu’il est en plus, hors de sa putain de tête »" clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles de presse international   

Revenir en haut Aller en bas
 
Articles de presse international
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous les articles de presse sur Fort Boyard 2011
» Photos + articles de presse Elisa 2
» Articles de Presse
» Articles de presse
» Articles de presse saison 7 (Spoilers Possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Jonathan Rhys-Meyers... :: LE MONDE DE JONATHAN ! .ALL ABOUT JONNY ! :: Press & scans-
Sauter vers: