Forum international sur l'acteur Jonathan Rhys Meyers et le cinéma britannique!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rosemary HARRIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Rosemary HARRIS   Jeu 3 Mai - 19:57

[IMG]http://www



Née le 19 Septembre 1930 à Ashby dans le Suffolk en Angleterre
Membre de l'American Theater Hall of Fame
Fille d’Enid Maude Frances Campion et de Stafford Berkeley Harris, employé à la Royal Air Force, Rosemary passe son enfance en Inde au grès des affectations de son père. Son instruction élémentaire est dispensée par des écoles pour jeunes filles. Elle se prépare pour une carrière d’infirmière mais change d’avis en cours de route : ce sera la scène.
Avec pas moins d'une nomination aux Oscars, de 8 nominations aux Tony Awards (les Oscars du théâtre) agrémentées d’une récompense, d'un Golden Globe et deux Emmys en guise de couronne, sa carrière débute en 1948 sur les planches dans « Winter Sunshine ». Son rôle se résume à une ligne, suffisante pour pouvoir jouer dans « Kiss and Tell » à EastBourne aux côtés de Tilsa Page et John Clark. En 1951, elle s’inscrit aux cours de l’Académie Royale d’Art Dramatique à Londres et se rend pour la première fois à New York, où elle connaît sa première expérience télévisuelle dans « Craddle of Willow ». L’année suivante voit ses débuts à Broadway dans « Climate of Eden », une pièce de Moss Hart et son interpretation est couronnée par un Theatre World Award. Elle retrouve les bords de la Tamise en 1953 avec « The Seven Year Itch », pièce qui restera une année entière à l’affiche au théâtre d’Aldwich à West End et connaîtra une reprise cinématographique avec Marylin Monroe dans le rôle principal. En 1954, elle devient sociétaire à la Bristol Old Vic Company et interprête Beatrice dans « Much Ado About Nothing » ainsi qu’Elizabeth Proctor dans « The Crucible ». La même année, Le Beau Brummel aux côtés de Stewart Granger et d'Elizabeth Taylor lui procure son premier rôle au grand écran. Elle interprète Mrs Fitzherbert, la maitresse du Prince de Galle campé par Peter Ustinov. Mais Rosemary avoue une préférence marquée pour les planches et refusera des propositions pendant pas moins de 7 ans ! Très appréciée des deux côtés de l’Atlantique pour sa versatilité, elle donne la réplique à Richard Burton en 1955 dans « Othello » en interpretant Desdemona et devient sociétaire au Old Vic une institution dans l’univers des théâtres Londonniens. En 1957, elle campe Olivia dans «Hallmark Hall of Fame » produite par la NBC/National Broadcasting Corporation. L’année suivante,Jason Robards est son partenaire dans « The Disenchanted » et elle joue Cathy dans « Wuthering Heights » une production des studios de CBS pour le « DuPont Show of the Month ». Dans le cadre d’une tournée du Old Vic, elle revient sur scène à Broadway en jouant dans « Toilus & Cressida » produite par Tyron Guthrie. Elle fait également connaissance avec Ellis Rabb, qui projette de mettre sur pied sa société de production. Cette dernière voit le jour en 1959 sous le nom d’Association of Producing Artist et se marrient en Décembre. Dès lors beaucoup d’énergie est déployée pour faire d’APA un succès capable de tenir 10 ans. La société se singularise par la richesse du répertoire et la variété des productions. En 1962, elle revient en Angleterre, le temps d’une première participation au Festival de Théatre de Chichester organisé par Laurence Olivier qu’elle a pour partenaire dans « Uncle Vanya » en jouant le personnage d’Ilyena l’année suivante. Dans la foulée, une version télévisuelle est produite par la BBC
En 1964, Peter O’Toole de lui donner la réplique dans Hamlet où elle interprète Ophelia. La pièce constitue la première production du nouveau Théatre National Royal de Grande Bretagne qu’elle rejoint en qualité de sociétaire. 1966, retour sur les scènes américaines avec une nouvelle apparition dans les « Hallmark hall of Fames » de la NBC en endossant le rôle d’Elvira dans un acte de Noël Coward ainsi que la reprise du rôle d’Eléonore d’Acquitaine dans Un Lion en Hiver, qui lui permet de remporter le Tony Award de la méilleure actrice.. En 1967, Ellis Rabb la dirige dans « Guerre et Paix », où elle joue le rôle de Masha. Leur association s’arrêtera peu de temps après avec leur divorce. Rosemary se remarrie quelques temps plus tard avec le romancier américain John Ehle tout en reprennant « A Flea in Her Ear » sur les planches américaines. En 1969, Paul Rogers lui donne à son tour la réplique dans « Plaza Suite » adaptée d’après l’œuvre de Neil Simon. John et elle prennent le temps de s’installer à la campagne près de Winston Salem en Caroline du Nord. 1969 se termine en apothéose avec la naissance de leur fille Jennifer qui suivra les pas de sa mère en devenant une actrice reconnue des petits et grands ecrans, sans oublier Broadway .Son retour à la scène intervient en 1971 dans « Old Times » d’Harold Pinters en interprêtant Anna, une femme au charactère bien affirmé qui lui vaudra une nouvelle nomination aux Tonys. Deux ans plus tard, elle prète ses traits à Blanche DuBois dans la reprise théâtrale d’ »Un Tramway nommé Désir » montée à Broadway. En 1974, elle accorde la part du lion au petit écran en interprètant George Sand dans « Notorious Woman » L’année suivante, elle retravaille avec un certain Ellis Rabb qui la dirige dans « The Royal Family » dans le rôle de Julie Cavendish. Deux ans plus tard, la pièce est reprise aux Etats-Unis avec la même équipe, exception faite de la mise en scène qui échoit à Kirk Browning. Une bonne nouvelle survenant rarement seule, PBS rachète les droits de diffusion aux Etats-Unis de « Notorious Woman » qui est d’ailleurs redifusée sous le titre de « Masterpiece Theater » en 1976. A temps pour être nominée et de remporter l’Emmy Award dans la catégorie du premier rôle féminin dans une mini-série. En 1978, elle accorde une rare apparition sur le grand écran dans « Ces Garçons qui venaient du Brésil » aux côtés de Laurence Oliver, Gregory Peck et Lilly Palmer. Mais cette année reste incontestablement marquée par « Holocaust » où sa composition est couronnée par un second Emmy et le Golden Globe 1979 recompensant le meilleur rôle féminin dans une dramatique TV. Certainement encouragée à juste titre par autant d’honneurs, elle accepte le rôle de la matriarche dans « The Chisholms », une série produite et diffusée par CBS. La revoir sur grand écran exigera 5 ans de patience recompensés par une apparition dans « The Ploughman ‘s Lunch « Adaptée d’après « Heartbreak House », un roman de George Bernard Shaw, « Captain Shotover » marque un retour sur les planches en 1984 avec le rôle d’Hesione Hushabye alors que Rex Harrisson campe le capitaine. La même année, elle prète ses traits à Madame Ramsay dans l’adaptation télévisuelle de « To the Lighthouse », un roman de Virginia Woolf. 1985 c’est « Pack of Lies » une pièce dans laquelle elle campe une maitresse de maison Britannique ordinaire qui découvre que ses charmants voisins sont des espions et l’année suivante celle d’<<Hay Fever », une reprise sémillante d’une œuvre de Noel Coward. En 1987, elle joue dans « The Best of Friends » aux côtés de John Gielgud et Roy McAnally. Riche en apparitions sur les écrans de toutes tailles, 1988 marque un retour au cinéma dans « Crossing Delancay » et celle de « Strange Interlude » une mini-série TV produite par PBS avec Glenda Jackson dans le rôle principal, ainsi que dans « The Old Reliable » une autre production de PBS réalisée dans le cadre de la saga « Tales From the Hollywood Hills ». Trois ans plus tard, elle revient à Londres et interprête la mère d’un diabetique dans « Street Magnolia ». En 1992, elle partage l’affiche avec sa fille Jennifer Ehle dans « The Camomile Lawn », produite par la BBC et réalisée par Peter Hall. Elle joue le rôle de Calypso vieillissante tandis que Jennifer l’incarne jeune. Deux ans plus tard elle revient sur grand écran en interprètant la belle mère intraitable de T.S.Eliott dans « Tom & Viv » qui lui vaut une nomination aux Oscars en qualité de meilleur second rôle feminin. Kenneth Branagh la dirige en 1996 dans Hamlet aux côtés de Charlton Heston. S’en étant fait une véritable spécialité, Rosemary endosse le rôle d’une matriarche intraitable, cette fois à la tête d’un clan écossais dans « My Life So Far ». Le théâtre n’est pas pour autant remisé puisqu’elle est à l’affiche de « An Inspector Call » (1994), « A Delicate Balance » (1996) et « Waiting in the Wings » en 1999 où elle partage l’affiche avec Lauren Bacall. Son interpretation d’une diva vieillissante lui vaut sa huitième nomination aux Tonys, qui marque une première dans les annales des grandes recompenses professionnelles américaines avec la nomination de sa fille Jennifer parmi ses concurrentes pour le prix du premier rôle féminin. Rosemary et sa fille rejouent d’ailleurs ensemble dans « Sunshine » d’Istvan Szabo en 1999 le personnage de Valérie Sonnenshein ,retraçant sa vie dans l’Holocauste et la Révolution Hongroise de 1956 en points de mire. Sam Raimi lui donne son premier rôle en 2000 dans « The Gift » dans lequel elle interprète la grand mère psychique de Cate Blanchett. Depuis, Sam Raimi lui a confié le rôle de Tante May, un des trois personnages clé dans ses trois mises en scène de Spiderman.

Biographie inspirée de:
http://en.wikipedia.org/wiki/Rosemary_Harris
http://movies.yahoo.com/movie/contributor/1800023605/bio

1000 mercis à uy707 pour cette remarquable traduction!!! study


Filmographie cinématographique connue en France:
Spider-Man 3 (2007), de Sam Raimi "tante May Parker"
Adorable Julia (2005), de Istvan Szabo "La mère de Julia "
Spider-Man 2 (2004), de Sam Raimi
Spider-Man (2002), de Sam Raimi
Coup de peigne (2001), de Paddy Breathnach "Daisy"
Intuitions (2001), de Sam Raimi "La grand-mère d'Annie"
Sunshine (2000), de Istvan Szabo "Valérie Sonnenshein"
Hamlet (1997), de Kenneth Branagh
Looking for Richard (1997), de Al Pacino "Elle-même"
Tom & Viv (1994), de Brian Gilbert "Rose Haigh- Wood"
To the Lighthouse (1983), de Colin Gregg "Mrs. Ramsay"
Ces garçons qui venaient du Brésil (1978), de Franklin J. Schaffner "Mrs. Doring"
Alfred Hitchcock Présente (1957) - Saison 3 SÉRIE TV
épisode : 1 "Dorothy"
Le Beau Brummell (1954), de Curtis Bernhardt "Mme Fitzherbert"

source immédiate: http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=32676.html


Dernière édition par le Ven 15 Juin - 10:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
typhaine
Squatte la salle de bain
Squatte la salle de bain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 765
Age : 33
Localisation : Bretagne : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Rosemary HARRIS   Jeu 3 Mai - 21:17

HHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!!!!!!!! YOUHOUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!!! YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j'connais!!!!!!!!!!!! j'connais!!!!!!!!!!!!!!!! cheers cheers cheers aime'bin la p'tite dame là mouaaaaaaaa! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uy707
Prends place au salon
Prends place au salon


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Rosemary HARRIS   Ven 18 Mai - 20:43

Et je peux vous confirmer qu'à l'image de nombre d'acteurs britanniques, sa carrière cinématographique est l'arbre qui cache une forêt de pièces de théatre avec quelques télés par ci-par là. Comme pour Laurence Oliver, qui lui a donné la réplique, .... Suggestion statistque de ventilation de sa carrière :
Théâtre ........ 85 %
Téléfilms/TV... 9 %
Grand Ecran .. 8 %
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosemary HARRIS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosemary HARRIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spider-Man 2:
» Appaloosa - western de Ed Harris avec Viggo
» LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 09) BEL ET BIEN MORT de Charlaine Harris
» LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 08) PIRE QUE LA MORT de Charlaine Harris
» [Harris, Joanne] Voleurs de plage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Jonathan Rhys-Meyers... :: LE CINEMA BRITANNIQUE.! A BRITISH CINEMA! :: Acteurs anglais-
Sauter vers: