Forum international sur l'acteur Jonathan Rhys Meyers et le cinéma britannique!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Happy HALLOWEEN

Aller en bas 
AuteurMessage
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 38
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Happy HALLOWEEN   Mer 31 Oct - 22:34

:france:

*Site dédié à l'univers d'Halloween:
http://www.halloween.tm.fr/default.asp?fichier=/home.asp

LES ORIGINES D'UNE DROLE D'HISTOIRE:
Suspect
L'Halloween est une fête traditionnelle celtique qui prend sa source dans une lointaine fête celtique : il y a 2000 ans, les Celtes fêtaient, pendant trois jours, le changement d'année – appelé Samonios en Gaule, Samain en Irlande – aux environs du 1er novembre. Importée, pour finir, sur le continent nord-américain par les immigrants catholiques irlandais – l'Irlande ayant été évangélisée très tardivement au VIe siècle, c'est le pays où la fête de Samain a subsisté le plus longtemps.
Son nom actuel est une altération de All Hallow's Eve, qui signifie littéralement : « la veille de la fête de tous les saints », c'est-à-dire la veille de la fête chrétienne de la Toussaint ("hallow" est une forme archaïque du mot anglais "holy" qui signifie : "saint").



TOUT UN SYMBOLE:
rendeer
Le principal symbole de l'Halloween est la citrouille, remplacée quelquefois par un potiron ("Jack-o'-lantern "en anglais) : on le découpe pour y dessiner, en creux, un visage, puis on place une bougie en son centre. Même s'il y a une tradition des Îles Britanniques consistant à sculpter une lanterne à partir d'un rutabaga, d'un mangelwurzel ou d'un navet, la pratique fut associé à l'Halloween en Amérique du Nord, où la citrouille était plus large et plus facile à sculpter.
L'imagerie qui entoure l'Halloween est largement un amalgame de la saison de l'Halloween elle-même (saison où les nuits deviennent de plus en plus longues par rapport au jour), d'un siècle ou presque de représentations artistiques (notamment dans les films américains), et une volonté mercantile de commercialiser ce qui a rapport au sombre et au mystérieux. Ceci implique généralement la mort, la magie ou des monstres mythiques. Les personnages couramment associés à l'Halloween sont les fantômes, les goules, les sorcières, les vampires, les chauves-souris, les hiboux, les corbeaux, les vautours, les maisons hantées, des personnages à tête de citrouille, les chats noirs, les araignées, les goblins, les zombis, les momies, les squelettes, les loup-garous et les démons. Surtout en Amérique du Nord, le symbolisme est inspiré par les classiques du cinéma d'horreur, avec des personnages comme Dracula, le monstre de Frankenstein, le Loup-Garou et la momie. :caché: Les maisons sont souvent décorées avec ces symboles.

L'orange et le noir sont les couleurs traditionelles de l'Halloween. Dans les produits et les images plus récentes, on retrouve aussi du mauve, du vert et du rouge. L'usage de ces couleurs est en partie du a leur usage dans les publicités ayant rapport à cette fête depuis plus d'un siècle.

-La bourse ou la vie? :
L'événement principal de l'Halloween dans le style nord-américain est le trick-or-treating, dans lequel les enfants se déguisent et vont de porte en porte dans leur voisinage en sonnant à chaque porte et en criant "trick or treat" (des bonbons ou un mauvais sort), ou parfois seulement "Halloween". Même si cela ressemble a une tradition plus ancienne en provenance d'Écosse et d'Irlande. La collecte rituelle de l'Halloween apparaît seulement au début du XXe siècle en Amérique du Nord, et s'est peut-être développée indépendamment. Les habitants de la maison (eux-mêmes souvent déguisés) donnent des friandises, des barres de chocolat, et parfois même des boissons gazeuses. Certaines personnes utilisent des effets sonores et de la fumée pour ajouter à l'ambiance.



COUTUMES & CROYANCES :

study
Au Moyen Âge vécurent des femmes que l'on appelait sorcières. Elles vouaient un culte au diable et exerçaient des pratiques de magie et de sorcellerie qui fascinaient et terrifiaient l'imaginaire populaire. Les Sabbats étaient des rencontres annuelles où elles échangeaient grimoires et préparations d'araignées et de bave de crapaud. Certaines de leurs «potions magiques» étaient fabriquées à partir de drogues hallucinogènes puissantes, leur faisant croire qu'elles volaient dans les airs, et comme elles se servaient de balais pour contenir le feu, la légende se répandit que les sorcières volaient en chevauchant leur balai enchanté. Évidemment, le Sabbat le plus couru était celui d'Halloween auquel les sorcières se rendaient en volant sur des balais magiques… affraid

Cette fête fut de tout temps associée à l'arrivée du mois de novembre, à la fin des récoltes et au passage d'une saison d'abondance à une autre plus froide, aux présages de privations, voire de disette. Chez les Romains, c'était là une ultime occasion de réjouissances. Les récoltes terminées, ils se régalaient de pommes et de noix qu'ils faisaient rôtir sur d'immenses feux de joie. La coutume celtique en était une où se confondaient plaisirs et frayeurs. Chez les Celtes, peuple qui vécut jadis en France et dans les îles Britanniques, il existait une fête appelée Samhain, (on ne s'entend pas sur la signification de Samhain: «Dieu des morts» ou «fin de l'été»). La fête de Samhain coïncidait avec la fin de la saison fertile. Les Celtes croyaient que les esprits des fruits et des légumes se ralliaient aux fantômes des morts et venaient visiter la terre. La célébration des récoltes se confondait avec la frayeur provoquée par ce retour des esprits et des démons dispensant malheurs et calamités. What a Face

Les druides allumaient de grands feux et officiaient des cérémonies, revêtant de longues robes blanches, se faisant ainsi passer pour des fantômes afin de tromper les esprits maléfiques. On raconte même que les Celtes sacrifiaient des animaux et disposaient offrandes et victuailles à leur porte pour apaiser la malveillance des âmes errantes. Brrr! Pendant que les druides et les druidesses éloignaient les trouble-fête de l'au-delà, les jeunes villageois se costumaient, se maquillaient et dansaient en portant des lanternes fabriquées avec des navets évidés. cyclops

Où tout se confond - réjouissances et frayeur des morts, déguisements et mauvais sorts -, c'est au détour de l'ère chrétienne. L'Église n'appréciait guère le parfum païen de cette fête ancestrale. Stratèges opportunistes, les pontifes firent une tentative de récupération, alliant la fête de Samhain avec celle de tous les Saints. C'est donc un mélange de coutumes celtes et romaines christianisées que nous apportèrent en partage les Irlandais immigrés aux États-Unis à la fin du XIXe siècle. La citrouille évidée et sculptée a remplacé la lanterne de navet. Les traditions celtiques sont devenues la fête américanisée que nous connaissons de nos jours. clown



*Petites & grandes histoires de la sorcellerie:
http://1libertaire.free.fr/Sorcier-ieres.html
:dehors:



*Halloween pour les plus petits:
http://www.lescale.net/halloween/
http://auxpetitesmains.free.fr/Halloween.htm



*Repas et menus traditionels d'Halloween:
Une tradition qui a survécue jusqu'à nos jours en Irlande est la cuisson (ou l'achat) d'un barmbrack (en irlandais : "báirín breac"), un gâteau aux fruits léger. Un anneau est placé dans le gâteau avant la cuisson. On dit que quiconque trouve l'anneau va trouver le véritable amour durant l'année

-D'autres aliments associés à la fête:
blé d'inde en bonbon
Báirín Breac (Irlande)
Colcannon (Irlande)
bonfire toffee (au Royaume-Uni)
Toffee Apple (en Australie; en Grande-Bretagne à la place des "Pommes d'amour")
cidre chaud
blé d'inde sucré rôti
beignets
popcorn
graines de citrouille rôties
tarte et pain à la citrouille
bonbons en forme de crânes, citrouille, chauve-souris, vers, etc.

*Les meilleurs recettes d'Halloween:
http://www.recettes.qc.ca/halloween/



HALLOWEEN EN FRANCE:
Shocked
Halloween est arrivé massivement en France vers 1997. Dès le début, certains Français critiquent Halloween considérant cette tradition récemment importée des États-Unis d'Amérique comme une « opération marketing ». Elle acquiert cependant un large soutien populaire, et les magasins se remplissent d'articles dédiés (costumes, citrouilles, bonbons). Depuis 2005, la fête semble moins pratiquée, et en 2006 le quotidien Le Parisien titre même « Halloween est Mort ». Cet avis de décès est repris par une grande partie de la presse qui claironne qu'il ne s'agissait que d'un phénomène passager, ayant culminé vers 2000 et dont l'influence baisse constamment depuis. En 2006, à la veille de la fête d'Halloween, de nombreux médias font état d'une mort d'Halloween : « Halloween, in et out » (l'Express), « La citrouille a la pêche aux États-Unis, pas en Europe » (20 minutes), « La Toussaint a éclipsé Halloween » (Catholique.org), « Halloween boit le bouillon » (Libération). Toutefois, si ces annonces manquent de sources statistiques précises, les rayons des supermarchés français sont moins fournis en objets destinés aux célébrations d'Halloween. D'ailleurs tandis que les responsables catholiques se félicitent du succès des Holy wins, la fête concurrente (voir ci-après), une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC), commandée par la Chambre syndicale nationale des arts funéraires et datée de 2005, fait apparaître une récente augmentation du succès commercial de la fête de la Toussaint. En tout état de cause, au mois d'octobre, les confiseurs vendent leurs bonbons en indice 130 contre 100 les autres mois, ce qui démontre bien le succès de la fête, du point de vue des confiseurs tout du moins.



*TOUT SUR HALLOWEEN ( le site):

http://www.cslaval.qc.ca/APO/Halloween/tout_hal.htm
-Source principale:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween

_________________


http://www.alliance-maladies-rares.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Happy HALLOWEEN   Mer 31 Oct - 22:51

:france:
Merci Maxou pour l'origine de l'histoire d'Halloween!!
Je sais que tu adore les histoires qui font... PEUR !!!!!!
HAHAHAHAHAHAHAHAHA!!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy HALLOWEEN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Minifees et moi...Happy Halloween ! ( 31/10/17 )
» Solune (Doll Chateau Bella): happy halloween! p2
» Happy Halloween!!
» The Magicians-Un déguisement qui n'en fait qu'a sa tête-Quentin/Eliot-G + Fanart Happy Halloween
» boisson d'halloween

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Jonathan Rhys-Meyers... :: AU BAR... ! THE PUB...! :: Cultures & Histoires!!Cultures and History!!-
Sauter vers: