Forum international sur l'acteur Jonathan Rhys Meyers et le cinéma britannique!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 David NIVEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MaxwellDEMON
Glam and love!
Glam and love!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1827
Age : 37
Localisation : Troyes . FRANCE
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: David NIVEN   Dim 22 Avr - 20:35

[IMG]http://www


David NIVEN ( James David Graham Niven) est un acteur britannique, né le 1er mars 1910 à et décédé le 29 juillet 1983 à Château-d'Œx (Suisse)
L'acteur britannique habitait dans les environs de Gstaad, la station de ski des Alpes bernoises. David Niven était né en 1910 à Kirremiuir, en Écosse (d'autres sources affirment pourtant qu'il naquit à Londres). La renommée de son père, militaire de carrière mort en 1915 à Gallipoli, lui permet d'entrer au Royal Military College. David Niven accède au grade de lieutenant, mais, fatigué de l'armée, il part en 1935 pour le nouveau continent.
Il se rend à New York d'abord, puis à Hollywood, où il tient quelques rôles secondaires dans des petits films. En 1939, la guerre éclate et David Niven rentre en Angleterre pour servir dans l'armée au grade de lieutenant-colonel. Son aide de camp n'est autre que l'acteur Peter Ustinov. Ils débarqueront ensemble en Normandie en 1944, dans le même commando allié.
La carrière cinématographique de David Niven reprend avec le succès du Tour du Monde en 80 jours en 1956. Il joue des rôles d'officier dans plusieurs films, dont Les Canons de Navarone, en 1961. Viennent ensuite les succès de La Panthère rose, en 1963, et du James Bond ironique Casino Royale, en 1967. Il tient aussi le premier rôle dans Le Cerveau, en 1969 et joue avec Peter Ustinov dans Mort sur le Nil en 1978.
Entre deux films, David Niven prend le temps de se reposer à Château d'Oex, dans les environs de Gstaad. Il y rencontre de nombreux compatriotes, dont ses amis établis en Suisse Peter Ustinov et Graham Greene. Il côtoie aussi Roger Moore au Eagle Club de Gstaad.
Atteint par la maladie, David Niven apparaît en 1982 dans un dernier film, La Trace de la Panthère rose. Il s'éteint dans sa maison de Château-d'Oex, en 1983, laissant derrière lui une grande collection de pierres précieuses, offertes à sa seconde femme et vendues aux enchères en 1999.
source:
http://switzerland.isyours.com/f/celebrites/bios/164.html

Biographie complète sur :
http://jamesbond007.net/hmtl/niven.html

Filmographie :
1936 : La Charge de la Brigade Légère (The Charge of the Light Brigade), de Michael Curtiz
1937 : Le Prisonnier de Zenda (The Prisoner of Zenda), de John Cromwell
1938 : La Huitième Femme de Barbe-Bleue (Blue Beard's eighth wife), de Ernst Lubitsch
1939 : Mademoiselle et son bébé (Bachelor mother), de Garson Kanin
1939 : Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights), de William Wyler
1940 : Raffles, de Sam Wood
1944 : L'Héroïque Parade (The Way ahead), de Carol Reed
1946 : Magnificent doll, de Frank Borzage
1946 : Une question de vie ou de mort (A Matter of life and death), de Michael Powell
1947 : Honni soit qui mal y pense (The Bishop's wife), de Henry Koster
1949 : L'Extravagant M. Philips (A Kiss in the dark), de Delmer Daves
1951 : Appointment with Venus, de Ralph Thomas
1952 : The Lady Says No, de Frank Ross
1953 : La Lune était bleue [ou La Vierge sur le toit] (The Moon Is Blue), d'Otto Preminger
1954 : La Loterie de l'amour [ou L'Amour en loterie] (The Love Lottery), de Charles Crichton
1954 : Héritage et vieux fantômes (Happy Ever After), de Mario Zampi
1955 : Carrington V.C., d'Anthony Asquith
1955 : Le Voleur du roi (The King's Thief), de Robert Z. Leonard
1956 : Millionnaire de mon cœur (The Birds and the Bees), de Norman Taurog
1956 : Le Tour du monde en 80 jours (Around the World in Eighty Days), de Michael Anderson
1957 : Ma femme a des complexes [ou Ève, cette inconnue] (Oh, Men ! Oh, Women !), de Nunnally Johnson
1957 : La Petite Hutte (The Little Hut), de Mark Robson
1957 : Mon homme Godfrey (My Man Godfrey), de Henry Koster
1957 : Le Gentleman et la Parisienne (The Silken Affair), de Roy Kellino
1958 : Bonjour tristesse, d'Otto Preminger
1958 : Tables séparées (Separate Tables), de Delbert Mann
1959 : Une fille très avertie (Ask Any Girl), de Charles Walters
1959 : Joyeux anniversaire (Happy Anniversary), de David Miller
1960 : Ne mangez pas les marguerites (Please Don't Eat the Daisies), de Charles Walters
1961 : Les Canons de Navarone (The Guns of Navarone), de Jack Lee Thompson
1962 : L'Arsenal de la peur (La Città prigioniera), de Joseph Anthony
1962 : Le Meilleur Ennemi (The Best of Enemies), de Guy Hamilton
1962 : Astronautes malgré eux (The Road to Hong Kong), de Norman Panama
1962 : Sept heures avant la frontière (Guns of Darkness), d'Anthony Asquith
1963 : Les 55 jours de Pékin (55 days at Peking), de Nicholas Ray
1963 : La Panthère rose (The Pink Panther), de Blake Edwards
1964 : Les Séducteurs (Bedtime Story), de Ralph Levy
1965 : Passeport pour l'oubli (Where the Spies Are), de Val Guest
1965 : Lady L, de Peter Ustinov
1967 : Casino Royale, de Val Guest, Kenneth Hughes, John Huston, Joseph McGrath et Robert Parrish
1967 : Le Mystère des treize [ou L'Œil du malin] (Eye of the Devil), de Jack Lee Thompson
1968 : Prudence et la pilule (Prudence and the Pill), de Fielder Cook et Ronald Neame
1968 : Les Années fantastiques (The Impossible Years), de Michael Gordon
1969 : The Extraordinary Seaman, de John Frankenheimer
1969 : Le Cerveau, de Gérard Oury
1969 : Avant que vienne l'hiver (Before Winter Comes), de Jack Lee Thompson
1971 : La Statue ou le plaisir des dames (The Statue), de Rod Amateau
1972 : Roi, dame, valet (King, Queen, Knave), de Jerzy Skolimowski
1974 : Vampira (ressortie: Les temps sont durs pour Dracula), de Clive Donner
1975 : Paper Tiger, de Ken Annakin
1976 : La Folle Escapade (No Deposit, No Return), de Norman Tokar
1976 : Un cadavre au dessert (Murder by Death), de Robert Moore
1977 : La Course au trésor (Candleshoe), de Norman Tokar
1978 : Mort sur le Nil (Death on the Nile), de John Guillermin
1979 : Le Casse de Berkeley Square (A Nightingale Sang in Berkeley Square), de Ralph Thomas
1979 : Bons baisers d'Athènes [ou Sabotages à Athènes] (Escape to Athena), de George Pan Cosmatos
1980 : Le lion sort ses griffes (Rough Cut), de Don Siegel
1980 : Le Commando de Sa Majesté (The Sea Wolves : The Last Charge of the Calcutta Light Horse), d'Andrew V. McLaglen
1982 : Ménage à trois (Better Late Than Never), de Bryan Forbes
1982 : À la recherche de la Panthère rose (Trail of the Pink Panther), de Blake Edwards
1983 : L'Héritier de la Panthère Rose (Curse of the Pink Panther), de Blake Edwards

sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Niven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jonathanrhysmeyers.actifforum.com
uy707
Prends place au salon
Prends place au salon


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: David NIVEN   Mer 25 Avr - 14:48

Une véritable encyclopédie du cinéma anglo-saxon à lui tout seul.Encore un grand calibre lol Souvent intéressant à regarder.
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
David NIVEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rita Hayworth
» Casino Royale - James Bond 1967
» Voix sur le Cerveau (1969) ?
» David Tennant
» David Grattan et Stefan Michalski - Directives en matière d’environnement pour les musées — ICC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Jonathan Rhys-Meyers... :: LE CINEMA BRITANNIQUE.! A BRITISH CINEMA! :: Acteurs anglais-
Sauter vers: